jeu. Juin 13th, 2024

Voir un rêve devient réalité dans le quartier du Parque Alcosa. Le Virgen de los Desamparados préside déjà sa paroisse dans le nouveau retableC’est une image absolument historique pour les frères et sœurs de cette corporation qui réalise ainsi un rêve. Après plusieurs semaines de montage et de préparation, la Vierge douloureuse occupe depuis ce mercredi cet espace privilégié à l’intérieur de l’église à laquelle elle donne son nom.

La confrérie a béni ces dernières heures ce nouveau retable, qui repose sur un socle de marbre et se compose de deux niveaux distincts. Au premier niveau se trouvent San Francisco et San Antonio, chacun à l’une de ses extrémités, saints étroitement liés à la corporation. Au deuxième niveau se trouve le tabernacle, logé dans une niche constituée d’un arc en plein cintre flanqué de quatre colonnes de style corinthien. Il est lui-même flanqué de deux niches latérales à fleurons triangulaires, où sont conservés les reliquaires de saint François et de saint Maximilien Kolbe, ainsi que les Saintes Huiles.



Tout ce niveau est en bois de pin. La peinture sur marbre a été réalisée en harmonie avec le marbre de la paroisse et avec le style de l’église. de l’autel prêté par la confrérie de San Esteban, car cet espace abritait auparavant la Vierge douloureuse du mardi saint. L’autel se trouve à ce niveau, où la Vierge trône. Il convient de noter qu’aux pieds de la Vierge se trouve une représentation de l’étreinte franciscaine. Tous les nouveaux éléments mentionnés ci-dessus sont l’œuvre d’Ismael Delgado, qui a également restauré la table d’autel, une pièce également offerte par la confrérie de la rue San Esteban.

La confrérie informe qu’en outre, les polychromies d’origine ont été préservées et les parties supérieure et inférieure, tandis que les panneaux inférieurs ont été remplacés par de nouveaux panneaux en eucalyptus. L’autel a également été marbré afin qu’il puisse s’intégrer pleinement à l’ensemble. La conception de l’autel est l’œuvre d’Alejandro Gómez et les travaux ont commencé en mai dernier. Cinq mois d’attente valent bien des décennies d’histoire.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *