sam. Juil 13th, 2024

Monseigneur Juan José Asenjo, archevêque émérite de Séville, aura une rue qui lui sera dédiée à côté du séminaire métropolitain. C’est ce qu’a annoncé ce mercredi le maire, José Luis Sanz, sur ses réseaux sociaux.

L’espace choisi, à côté du séminaire, n’est pas anodin, puisque Monseigneur Asenjo a fait de cette institution l’un des piliers de son épiscopat. Il est également à l’origine de la Faculté de théologie San Isidoro de Séville, qui a également son siège ici.



Ce n’est pas la première reconnaissance que reçoit la ville de la part de celui qui a gouverné son Église pendant plus de dix ans. Le 23 septembre 2020, il a été nommé fils adoptif de Séville lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à Fibes et au cours de laquelle ont été remises les médailles de la ville, la cérémonie traditionnelle du 30 mai ayant été suspendue en raison de l’état d’alerte. Monseigneur Asenjo a reçu cet honneur quelques jours après avoir présenté sa démission en tant qu’archevêque métropolitain de Séville, à l’âge de 75 ans.

Au cours de son épiscopat, Mgr Asenjo s’est fortement impliqué dans différents domaines, tels que le social et le caritatif, le patrimonial et, bien sûr, le pastoral.

Suite à la publication de sa nomination le 13 novembre 2008 par Benoît XVI comme archevêque coadjuteur de l’archidiocèse de Séville avec droit de succession, Monseigneur Asenjo a prêté serment lors d’une cérémonie qui s’est déroulée dans la cathédrale le 17 janvier 2009. Le 5 novembre de la même année, le pape Benoît XVI a accepté la démission présentée par le cardinal Amigo Vallejo en tant qu’archevêque de Séville pour des raisons d’âge, lui succédant ainsi à ce poste.

Monseigneur Asenjo a travaillé sans relâche à l’amélioration de la ville et de ses habitants. ; archidiocèse   depuis son arrivée. Il a porté de nombreux fruits pastoraux et a beaucoup travaillé à la restauration du patrimoine historique et artistique de l’archidiocèse, l’une de ses grandes passions. Parmi ces actions, on peut citer la réhabilitation de l’église de Santa Catalina, qui était enlisée depuis avant son arrivée, ainsi que la signature d’un nouvel accord avec le conseil municipal pour la réhabilitation, également en attente depuis des décennies, de l’église du couvent de Santa Clara.

Au cours de son épiscopat, la pleine égalité a été atteinte dans les confréries, le séminaire métropolitain a été revitalisé, un important réseau de centres d’orientation familiale a été créé et la nouvelle faculté de théologie San Isidoro de Séville a été mise en place.

Plus d’un an après son 75e anniversaire, l’âge limite pour présenter sa démission, le 17 avril 2021, le pape François a nommé José Ángel Saiz Meneses comme nouvel archevêque de Séville. Monseigneur Saiz a prêté serment le 12 juin de la même année, et Monseigneur Asenjo est devenu archevêque émérite de Séville.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *