sam. Juil 20th, 2024

Le confrérie de Santa Marta est endeuillée. Mercredi matin, à l’aube María del Carmen Raynaud Soto est décédée, membre éminent de la confrérie San Andrés, qui était le numéro 1 sur la liste des frères et sœurs. Son père, Carlos Raynaud Ricca, était le fondateur de cette confrérie qui a 75 ans et qui est actuellement dans la dernière ligne droite de son année jubilaire. Au Carême dernier, il s’est vu remettre le a reçu un souvenir commémoratif de ses trois quarts de siècle d’appartenance à la confrérie.sans interruption, à la confrérie.

« Évidemment, sa relation avec la fraternité est cataloguée comme un tout indivisible. La famille est liée à Santa Marta pratiquement depuis sa création et sa fondation. Au total, la famille est liée à Santa Marta pratiquement depuis sa création et sa fondation. il y a déjà cinq générations de salariés, y compris les arrière-arrière-petits-enfants de mon père, Carlos Raynaud ».Jaime, le frère de María del Carmen (que nous remercions infiniment pour son attention), a déclaré à ce journal. « Ma sœur Elle représentait la sainte et le signe du lien entre notre fraternité. Comme vous le savez, à l’occasion de son 75ème anniversaire, elle a reçu une distinction, car elle a été « sœur » pratiquement depuis la fondation de la confrérie.



Carmen professe une immense dévotion à l’égard des porteuses de titres de sa confrérie, au point qu’elle « Elle a été pendant de nombreuses années serveuse de la Vierge. Elle passe maintenant le relais à Carlos, son frère, qui est désormais le numéro 1 sur la liste des membres les plus âgés de Santa Marta. La fraternité a toujours fait partie de sa vie et il y est resté attaché ». jusqu’à ses derniers jours.

Le seront célébrées demain à midi dans l’église paroissiale de San Andrés, avec l’image de Santa Marta, en guise de curiosité, présidant l’autel principal de l’église.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *