ven. Juil 12th, 2024

Et c’est sans doute cette attente perpétuelle du un contre un, de l’affrontement individuel qui fait que les Américains aiment tant le basket et la boxe et digèrent à peine le football et le volley-ball. Oui, en somme, personne ne se sort de la tête, deux des personnes les plus riches de la planète, qu’il faut en venir à l’affrontement physique comme au business, et quoi de mieux « lochèscion » épique que cela se produise en Italie, ancienne terre de gladiateurs, mais aussi de poètes, de saints et de navigateurs. Elon Musk contre Mark Zuckerberg, le second l’emporte. Les milliardaires du web veulent le Colisée, ils le réclament depuis longtemps, il est possible qu’ils se contentent d’une arène plus périphérique, plus pour éviter le scandale qu’autre chose. Cette histoire de gladiateurs, pour les Américains, doit leur trotter dans la tête en permanence. Peut-être n’ont-ils pas d’histoire ancienne après tout. C’est ainsi qu’on les voit régulièrement faire la queue à Rome, et demander un dollar après l’autre pour une photo souvenir du genre le plus laid qui n’existe même pas au carnaval. On comprend qu’à un niveau plus élevé, on en arrive à l’affrontement susmentionné.

Après les avanies des dernières semaines, Musk, propriétaire de X, Tesla et Twitter, l’a confirmé hier : ce sera une bataille. J’ai parlé avec le premier ministre italien et le ministre de la Culture. Ils se sont mis d’accord sur un lieu épique », a-t-il écrit, « le combat sera géré par mes fondations et celles de Zuck. Le livestream se fera sur cette plateforme et sur Meta ». Selon Musk, le lieu sera la Rome antique, rien de moderne. Tout respectera le présent et le passé de l’Italie, et les recettes iront aux anciens combattants », a-t-il ajouté.
Selon l’entrepreneur Dana White, actuel président de la fédération d’arts martiaux mixtes Ultimate Fighting Championship, pour le « duel du siècle » – un combat capable d’attirer des droits télévisés et de la publicité pour 1 milliard de dollars – l’hypothèse du Colisée n’est pas à écarter. Mais elle a été refroidie par le ministre italien de la Culture, Gennaro Sangiuliano : « J’ai eu une longue conversation amicale avec Elon Musk, nous avons parlé de notre passion commune pour l’histoire de la Rome antique. Nous raisonnons sur la manière d’organiser un grand événement caritatif et une évocation historique, tout en respectant et en protégeant pleinement les sites. Il n’aura pas lieu à Rome. Mais surtout, il est prévu qu’une somme importante, plusieurs millions d’euros, soit donnée à deux importants hôpitaux pédiatriques italiens pour le renforcement des installations et de la recherche scientifique afin de lutter contre les maladies qui touchent les enfants ».

Bref, le gouvernement italien est en quelque sorte dans le jeu, mais il ne cédera pas sur le Colisée. Zuckerberg, pour sa part, a lancé un défi à Musk il y a quelque temps avec son nouveau réseau social Threads, dont l’objectif déclaré est de détourner les utilisateurs de Twitter. Mais lui aussi semble prêt à riposter. Aucun détail n’a encore été donné sur la manière dont le duel devrait se dérouler, bien que l’on parle d’un « match en cage » générique et, en tout état de cause, d’arts martiaux mixtes. Zuckerberg pratique le ju-jitsu, Musk semble n’avoir peur de rien. Ni l’un ni l’autre, quoi qu’il arrive, ne devrait avoir de problème pour financer une opération de chirurgie plastique du visage en cas de coups trop violents.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *