sam. Fév 24th, 2024

Nouveau bond des bénéfices pour les cinq premières grandes banques italiennes au premier semestre : au total, les bénéfices ont dépassé la barre des 10 milliards d’euros.

Selon une analyse réalisée par la Fondation Fiba, les cinq premiers groupes bancaires italiens (Intesa Sanpaolo, Unicredit, Banco Bpm, Mps, Bper) ont enregistré une croissance de plus de 50 % de leurs bénéfices, à plus de 10,3 milliards d’euros. C’est « une conséquence de la ruée vers les intérêts nets déclenchée par la hausse des taux d’intérêt » : avec l’augmentation des taux de référence de la BCE, qui sont passés à 4,25 %, l’activité bancaire typique, c’est-à-dire les prêts aux entreprises et aux ménages, est redevenue très rentable.

« La haute qualité de crédit des cinq premiers groupes bancaires italiens représente une force du système. L’attention portée à la gestion des risques ne doit cependant pas se traduire par une restriction de l’offre de crédit qui pénaliserait les investissements et la croissance – commente Riccardo Colombani, secrétaire général de la First Cisl – Pour éviter une telle spirale, il est nécessaire d’investir dans la formation des travailleurs, y compris dans le renforcement des effectifs, afin d’assurer une gestion correcte et rentable du crédit au sein des banques. En septembre, les négociations seront rouvertes pour le renouvellement du contrat national : il faut des salaires plus élevés, la valeur produite ne peut pas aller uniquement aux actionnaires. »

Lire aussi:  Projet de loi Calderoli. Le Sénat approuve l'autonomie différenciée. Voici ce qui va changer

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *