mar. Avr 23rd, 2024

Qui sait si même la Petite Sirène, qui trône à l’entrée du port depuis 110 ans, ne la regardera pas avec étonnement lorsqu’elle appareillera demain pour sa première croisière dans les fjords du nord de l’Europe. D’une figure mythologique à l’autre : Eurybia, la déesse grecque qui maîtrisait les vents, le temps et les constellations pour dominer les mers. Nous sommes en mer, bien qu’amarrés aux quais du port de croisière de Copenhague.

C’est là que s’est déroulée hier soir la cérémonie de baptême d’Euribia – avec la présence indéfectible de la marraine Sofia Loren -, le dernier (et 22e) navire de croisière de Msc. Ce dernier a d’ailleurs déjà effectué une petite croisière ces dernières heures, transportant des initiés et des VIP d’Amsterdam à la capitale danoise.

Beau, différent par le choix de peindre la coque en nuances de bleu pour stimuler les défis durables, en effet la coque est décorée de l’oeuvre #SaveTheSea conçu par l’artiste graphique allemand Alex Flaemig, destiné à communiquer l’importance de la protection de l’écosystème marin. Design, créativité et durabilité environnementale. Un navire « vertueux » du point de vue énergétique, car c’est le deuxième navire de la flotte Msc à être propulsé au GNL – qui réduit les oxydes d’azote de 85 % et les émissions de gaz à effet de serre jusqu’à 20 % – et équipé de technologies environnementales de pointe, telles que des systèmes de traitement des eaux usées, la gestion des déchets, des mesures d’efficacité énergétique pour réduire les émissions à zéro, et des systèmes innovants de gestion du bruit pour réduire l’impact sur l’environnement marin.

Il s’agit du nouveau navire amiral de l’armateur Sorrento (dont le siège est à Genève) : un investissement de 1,1 milliard pour un bijou de 183 500 tonnes, 331 mètres de long et 43 mètres de large. Il peut transporter plus de 6 300 voyageurs, encadrés par plus de 1 700 personnes. Avec ses 19 ponts, il a pour cœur battant la promenade surmontée d’un dôme LED de 11 mètres sur lequel seront projetées des œuvres visuelles. À l’arrière, le Carousel Lounge a été réinventé et offre une vue panoramique sur l’océan. Les divertissements ne manquent évidemment pas, que ce soit dans l’eau avec cinq piscines ou dans le parc aquatique Ocean Cay avec ses trois toboggans. Il y a aussi le Msc Aurea Spa avec vue sur la mer, le théâtre et l’espace enfants qui a été redessiné avec sept salles dédiées chacune à différents groupes d’âge de 0 à 17 ans, qui accueillera également les activités de la Msc Foundation Lab sur le thème de l’environnement. Pour la restauration, il y aura 10 points de restauration, dont cinq restaurants de spécialités travaillant avec des chefs étoilés. Enfin, 21 bars et salons, dont cinq en plein air et 16 à l’intérieur.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *