sam. Fév 24th, 2024

Triana respire le Rocío à chaque coin de rue. On prépare les charrettes et les voitures, on prépare les provisions, les guirlandes et les costumes… Mardi prochain, le 24 mai, Triana partira à nouveau à la recherche de la Blanca Paloma. Pour ce faire, la sixième branche de la rociera déplacera son imposant Simpecado à l’église paroissiale de Santa Ana dans la nuit de jeudi à vendredi.

Vers huit heures et demie du soir, après la messe de sept heures et demie, le cortège s’est mis en marche, précédé seulement de des dizaines de rocieros qui, avec leurs chants et leurs danses, ont accompagné la procession du Simpecado. Les tambours et les acclamations n’ont pas manqué, les premières émotions, la conscience d’être une année de plus inscrite dans la préparation du Rocío…



Porté par des frères et des fidèles, le Simpecado de Gómez Millán est arrivé à l’église paroissiale de Señá Santana vers dix heures, au milieu des acclamations, des applaudissements et des guitares. À partir de ce moment vendredi et jusqu’au samedi 13 mai, cette Confrérie célèbrera le Neuvaine solennelle en l’honneur du Simpecado, La neuvaine sera présidée et prêchée par le révérend M. Ignacio del Rey Molina, curé de Santa María de Consolación de Aznalcóllar. La neuvaine commencera tous les jours à 20h15 par la récitation du Rosaire, de la Neuvaine, de l’Eucharistie et du Salve Cantada.

Le samedi 13 mai, à la fin de la Sainte Messe, un requiem solennel sera récité pour les frères et sœurs défunts, suivi de la procession cloîtrée avec Sa Divine Majesté à l’intérieur des nefs de Santa Ana. Le lendemain, 14 mai, à partir de 9h30, Fonction principale solennelle présidée par D. Manuel Sánchez Sánchez, directeur spirituel de cette corporation. A son issue, et après avoir fait une profession de foi publique, elle se tiendra à procession solennelle du transfert du bienheureux simpecado à la chapelle de la rue Evangelista.

Lire aussi:  Voici à quoi ressemblaient les marches de procession de la confrérie primitive du lavoir de Santa María la Blanca.

Triana évoque la « Chiquitita », son bicentenaire et sa dévotion inconditionnelle à la Virgen del Rocío.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *