jeu. Juin 13th, 2024

La relation entre la tauromachie et les confréries reste vivante à notre époque, car historiquement ce sont deux aspects qui, d’une manière ou d’une autre, ont coexisté et se sont nourris l’un l’autre. Ces dernières heures, nous avons appris que Andrés Roca Rey, torero péruvien, a offert à la Virgen de la Estrella son costume de torero. qu’il a porté le soir du 21 avril, jour où il a ouvert la Puerta del Príncipe de la Plaza de la Maestranza après avoir coupé trois oreilles de son lot : une au premier taureau et deux au second.



Ce costume, en bleu marine et or, fait désormais partie du patrimoine textile de cette confrérie, et son utilisation future est soumise à la décision du conseil d’administration. Justement, le frère responsable de la confrérie, Carlos Martín, était présent lors de la remise de cette pièce, qui a reçu le maître en présence de la douloureuse Vierge de la rue San Jacinto.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *