jeu. Juil 18th, 2024

La Hermandad de la Hiniesta a récemment annoncé les artistes qui travailleront à la fois sur l’éphéméride de la Hiniesta et sur l’éphéméride de la Hiniesta. et le logo pour les événements et services extraordinaires qui seront organisés en 2024 à l’occasion du 50e anniversaire du couronnement canonique de La Hiniesta Gloriosa et du 375e anniversaire du vœu d’action de grâces de la ville de Séville.

Plus précisément, les désignations ont été attribuées à Santiago Ydáñezen tant qu’auteur de l’affiche, et Manuel Ortiz Domínguezpour la conception du logo. Avec cette désignation, la Hermandad de la Hiniesta continue à « avec son engagement ferme, commencé il y a des années, en faveur de l’art contemporain. et qui a déjà eu de grands représentants avec les affiches de Manolo Cuervo et Patricio Cabrera », souligne la confrérie. Comme dans les cas précédents, il s’agit d’artistes de grand prestige et à la carrière reconnue dans leurs domaines respectifs, mais qui n’ont pas encore produit d’œuvres pour les confréries de Séville. « Nous sommes convaincus que leur travail apportera une contribution très importante au patrimoine artistique de notre confrérie et de la ville dans son ensemble », ajoute-t-il.



L’affichiste

Santiago Ydáñez est diplômé en beaux-arts de l’université de Grenade. Il a suivi des ateliers avec Juan Genovés et Mitsuo Miura, entre autres.. Son travail a été exposé au CAC de Malaga, à la Villa di Livia (Rome) et au Whitebox Art Center (Pékin), Museo Lázaro Galdiano (Madrid), Dillon Gallery (New York), CAAM (Grande Canarie), Invaliden1 Gallery (Berlin), Fundación Chirivella Soriano (Valence), Künstlerhaus Bethanien (Berlin) et S.E. Gallery (Bergen, Norvège), entre autres. Il a reçu d’importantes distinctions et est actuellement l’un des jeunes peintres espagnols les plus en vue au niveau international. Il a reçu, entre autres, la bourse du ministère espagnol de la culture du Collège espagnol de Paris en 2001, la bourse de la Fondation Marcelino Botín en 1998 et la bourse de l’Académie espagnole de Rome en 2016.

Ses œuvres figurent dans les collections de la Fondation Botín (Santander), du Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía (Madrid), de la collection DKV, du CAC de Málaga, du Museo Sofía Ímber (Caracas, Venezuela) et du Centro Atlántico Museo de Arte Contemporáneo de Las Palmas (Grande Canarie).

L’auteur du logo

Manuel Ortiz Il a dirigé la revue Ima(j)en à Séville entre 1987 et 1991, une période où sa perspective professionnelle s’est limitée presque exclusivement au domaine de l’illustration. En 1988, il entame sa collaboration avec la Fondation Luis Cernuda, sa première incursion sérieuse dans le domaine du graphisme et le début de sa carrière professionnelle. En 1994, il est chargé de concevoir le programme annuel du Teatro de la Maestranza, ce qui implique la création d’affiches, de brochures, de programmes, de bannières de rue et d’éditions de livrets pour les différents programmes du théâtre. En 2003, il a publié le livre Ideogramas, argumentos y conjeturas, accompagnant l’exposition du même titre, qui rassemble les travaux d’illustration et de conception des dix dernières années.

Depuis 2002, la Fundación José Manuel Lara lui confie la conception de sa ligne éditoriale. à ce jour, plus de 150 couvertures et dessins pour ses différentes collections. En 2005, à l’occasion des travaux de restauration de la Torre del Oro, il a entrepris de concevoir la couverture verticale qui l’entourera et qui offrira une nouvelle vision de la tour pendant plus d’un an. En 2007, il fonde la maison d’édition Metropolisiana, dont il est également l’auteur de la conception graphique. En 2015, il a entamé sa relation professionnelle avec le Centre d’initiatives culturelles de l’Université de Séville, prenant en charge l’image graphique d’expositions, de concerts et d’activités diverses, ainsi que la conception éditoriale de plus d’une trentaine de publications. Il a développé des campagnes d’image et de design éditorial pour le ministère de la Culture, le gouvernement régional andalou, le conseil provincial de Séville et le conseil municipal de Séville.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *