mar. Juin 18th, 2024

Le mois de septembre commence dans les confréries et, par conséquent, l’activité et les préparatifs d’une nouvelle année académique reprennent progressivement. Les nouvelles, les services et les activités sont complétés ces jours-ci par le renouvellement des différentes images et de l’esthétique de nos saints patrons. C’est le cas de de la Virgen de la Estrella, qui, comme d’autres images, a changé de robe. pour le temps ordinaire. La Virgen de la Estrella de Triana porte sa nouvelle robe depuis vendredi. ancienne couronne de sortie, œuvre de Jesús Domínguez, qui a récemment fait l’objet d’un processus de nettoyage et d’entretien. Il porte une cape de torero, un sac bleu de Prusse et une coiffe en dentelle française. En outre, l’image porte pour la première fois une coiffe en applique bruxelloise et un mouchoir brodé d’or, offert par un groupe de fidèles.

Cependant, parmi les différents bijoux portés par l’image, l’un d’entre eux se distingue particulièrement par sa signification et sa nouveauté. Il s’agit de l’un d’entre eux, sur la chute de la coiffe susmentionnée, il y a une médaille qui reproduit la figure de la Vierge de la Victoire, patronne de la ville voisine de Malaga, qui la fête le 8 septembre. La tradition veut que l’effigie originale ait été offerte par l’empereur Maximilien Ier (père de Philippe Ier) et que le roi Ferdinand lui ait confié la conquête de Malaga, l’une des plus difficiles de tout le processus et essentielle pour sa position stratégique et sa proximité avec le royaume de Grenade. Grâce à l’intercession de la Vierge, le saint roi réussit à gagner la ville côtière et construisit une chapelle à l’endroit même où se trouvait l’installation militaire.



Une fois le miracle accompli, Maximilien envoya deux autres navires de Flandre à Malaga, parmi lesquels naviguait, en tant que membre d’équipage exceptionnel, le l’actuelle Virgen de la Victoria, datant du XVe siècle. et présentant de légers traits nord-européens : peau claire et cheveux bruns, proches du blond. Le 12 décembre 1867, le pape Pie IX accorde le patronage de la ville de Malaga par le biais d’un bref. Un geste, celui de la Confrérie de l’Étoile, chargé de la fraternité et de la communion entre les deux villes, inévitablement unies par la navigation et la dévotion à la Vierge Marie.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *