mar. Sep 26th, 2023

Une information importante qui plonge dans l’histoire d’une confrérie de la province. Les Confrérie des Vera-Cruz de La Algaba a récemment pris connaissance de l’existence d’une document daté de 1569 dans lequel il est fait mention de cette société, qui exécute toutes les activités de l’entreprise. Jeudi Saint procession pénitentielle dans les rues de la ville. Cette découverte a été rendue possible grâce à l’important travail effectué depuis plus de dix ans dans cette zone par le groupe de travail de la ville voisine. Confrérie de la Solitude d’Alcalá del Ríol’un des pionniers de la recherche historique.

Il s’agit de un testament daté de juillet 1569. Il est signé par Catalina García, veuve de Juan Calvo, et à La Algaba. Le document mentionne littéralement la « Hermandad de la Veracruz » comme bénéficiaire du legs familial. Le document a été retrouvé dans le Livre des protocoles des archives provinciales de Séville.



La mention de la corporation d’Algésiras en 1569 est une preuve de son existence dans la seconde moitié du XVIe siècle et dans un intervalle d’années antérieur à celui connu jusqu’à présent. Cette découverte est d’une grande valeur pour la reconstruction de l’histoire de cette confrérie, dont les archives conserveront désormais ce document. Le document devient ainsi l’une des plus grandes richesses du patrimoine matériel de la confrérie.

Le responsable de la découverte est José Castañomembre de la Groupe de recherche historique et archives de la confrérie de La Soledad de Alcalá del Río.créé en 2009. Ce travail a été l’un des principaux piliers du travail réalisé par la confrérie ces dernières années, dans le but de reconstruire au millimètre près la longue histoire qu’elle conserve. Parmi ses créateurs, on peut citer Ignacio Montaño. L’une des réalisations a été la donation du document de la reformation du paso de palio de la Virgen de los Dolores en su Soledad coronada, qui a permis de connaître l’intervention que José del Olmo a effectuée sur cette pièce importante au cours de la deuxième décennie du XXe siècle.

Lire aussi:  La rue Sierpes s'ouvre sur les lignes qui séparent les places assises.

Ce travail profite non seulement à la confrérie d’Alcalá, mais aussi à d’autres comme la Vera-Cruz de La Algaba, qui a pu se plonger dans son histoire. Cette confrérie fait sa procession pénitentielle le soir du jeudi saint avec ses statues sacrées titulaires, le Christ de la Vera-Cruz et le Notre-Dame de l’Espérance. Bien qu’elle soit restée pendant plusieurs siècles dans l’ancien couvent franciscain qui existait dans la commune, elle réside depuis la fin du XIXe siècle dans l’église principale d’Algeciras, l’église paroissiale de Nuestra Señora de las Nieves.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *