sam. Fév 24th, 2024

Vers le large et calendrier généreux des processions extraordinaires prévue pour 2024 (lundi, une conférence de presse sera organisée au Palais pour donner plus de détails sur le Congrès international de la religiosité populaire, qui sera la cerise sur le gâteau) a récemment été rejointe par le Congrès international de la religiosité populaire, qui sera la cerise sur le gâteau. Hermandad de Los Estudiantes. La corporation du mardi saint remplit, ni plus ni moins, les fonctions suivantes cent ans de viedepuis sa fondation dans l’église de l’Annonciation, un temple qui prendra une importance particulière dans le développement de cet anniversaire.

Ce ne seront pas les premiers – et, espérons-le, pas les derniers – services extérieurs organisés par cette confrérie pour célébrer un anniversaire. Pour l’instant, nous savons que le quinario de Reglas sera consacré dans la cathédrale de Séville.à la fin du mois de février et au début du mois de janvier, en souvenir des années où le Christ de la Bonne Mort a présidé ce culte dans la cathédrale métropolitaine -après son transfert dans le nouveau siège de l’ancienne manufacture de tabac-. Ces quinarios dans la cathédrale ont commencé en 1972, avec l’intention de « développer un programme de services de carême ». […] qui servirait à offrir aux étudiants universitaires et aux catholiques sévillans en général la possibilité d’avoir accès à des services de carême appropriés et renouvelés « , selon une lettre adressée au chapitre de la cathédrale en octobre 1971.



Pour le quinaire un autel a été érigé dans l’arrière-salle de la cathédrale, devant la porte principale de la cathédrale, à la porte de la Asunción, et même pendant sa célébration, des marches processionnelles étaient jouées à l’orgue, telles que Virgen del Valle, Amarguras o Couronnement de la Macarena. Les images ont été transférées le matin du jour précédant le début des cultes, de manière simple, avec pour seul accompagnement les deux lanternes de la Croix du Guide de la confrérie. Ce sont les étudiants qui, à la fin des offices, le dimanche après-midi, ont porté les images jusqu’à la chapelle de l’université. Après les célébrations du cinquantième anniversaire, le Christ a été placé dans son passage de sortie lors de ce service à la cathédrale. La célébration du quinaire dans la cathédrale s’est poursuivie jusqu’en 1982, et ces années de connexion ont valu à la confrérie l’inclusion du titre de Patriarche, la seule à Séville à porter ce titre.

Lire aussi:  Le délégué des Fiestas Mayores visite l'atelier de palmiers frisés dans l'église de la Divina Pastora

À ce quinaire s’ajoute la célébration d’un triduum d’action de grâce dans l’église de l’Annonciation. pendant le mois de novembre, à l’image et à la ressemblance des célébrations extraordinaires à l’occasion du cinquantième anniversaire de sa fondation. En 1974, en plus des espaces sociaux, religieux et culturels respectifs, la fraternité étudiante a déplacé ses images sacrées dans ce qui était son siège fondateur pour célébrer, précisément, un triduum. Le 12 novembre de cette année-là, les deux images ont été transportées sur des plates-formes jusqu’à cette église centrale, où elles ont été présentées par les frères fondateurs et d’autres membres du conseil. Dans le presbytère se trouvait le Christ de la Bonne Mort, sur son passage.Le reste de l’autel était occupé par les images de María Santísima de la Angustia et de San Juan.

Le matin du dimanche 17 novembre, après le triduum présidé par le cardinal Bueno Monreal, la corporation a clôturé ce culte extraordinaire par un Pontifical solennel. Dans l’après-midi, les images ont regagné leur chapelle de la rue San Fernando sur leurs chars processionnels, au chant d’un Te Deum dans la cathédrale de Séville. À cette occasion, le baldaquin a été équipé pour la première fois de deux lanternes à queue fabriquées dans les ateliers de Villarreal. En guise de note de musique, le Municipal de Sevilla a joué deux marches pour le Cristo de la Buena Muerte : celle qui vient d’être créée et Ione, comme cela s’est produit récemment pour d’autres images du Christ telles que le Gran Poder.

Lire aussi:  Cathédrale de Séville : patrimoine et évangélisation

À l’occasion de la LXVV anniversaire de sa fondation, en 1999la confrérie a également célébré une série de services extraordinaires avec la présence et la participation des deux images titulaires qui, à cette occasion, ont toujours été portées en procession. Le dimanche 21 novembre, le Cristo de la Buena Muerte (Christ de la Bonne Mort) et la Virgen de la Angustia ont été portés tôt le matin à l’Anunciación. Une curiosité, la Vierge douloureuse d’Astorga a été accompagnée en musique par la fanfare de la région militaire sud.

Une corporation, celle de Los Estudiantes, qui s’inspirera sans doute de ces services extraordinaires pour célébrer le centenaire de sa fondation. Le format et les autres détails de l’événement n’ont pas encore été révélés. Il faudra attendre le mois de septembre.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *