jeu. Juin 13th, 2024

La Confrérie de Las Cigarreras a informé sur ses profils officiels qu’à l’occasion des travaux de rénovation et de restructuration du site de l’ancienne usine de tabac, l’accès à la chapelle et aux installations de la corporation se fera par la porte du numéro 5 de la rue Juan Sebastián Elcano, au lieu de la porte d’entrée de la place. Cet accès, situé à côté de l’ancienne maison du portier, a été utilisé ces deux dernières années pour l’accès des Nazaréens le jeudi saint.

Des sources directes du conseil d’administration informent ce journal que. l’accès restera ouvert, en principe, pendant la période prévue pour l’exécution des travaux. L’entreprise préfère ne pas établir de délais et d’objectifs, bien qu’elle estime que les travaux de transformation d’Altadis seront réalisés au cours de la période suivante. trois ans et qui, comme nous l’avons déjà annoncé, n’affectera pas trop le fonctionnement quotidien de la confrérie. Néanmoins, Las Cigarreras étudie déjà toutes sortes de mesures de protection – surtout pour les images titulaires – qu’il pourrait être nécessaire d’appliquer dans certaines phases des travaux.



Le groupe d’investissement KKH, chargé d’entreprendre cette transformation, s’est mis d’accord l’année dernière avec la confrérie le transfert gratuit de la chapelle de la Manufacture de tabac à la confrérie de Las Cigarreras, qui réalise ainsi l’une de ses aspirations historiques.

Le projet

L’ancien maire Antonio Muñoz a expliqué, dans le cadre de la signature des accords, que la chapelle serait un axe dans l’ensemble du projet, puisque lorsque la transformation de cet espace public sera achevée, il aura un rôle de premier plan dans la vie de la ville. grande place ouverte au public et à la rivière, ainsi qu’une voie piétonne. reliant le quartier au centre ville ; avec des équipements pour le voisinage et avec une conception architecturale de premier ordre dans le bâtiment cube qui sera d’envergure internationale.

KKH Property Investors développera le futur projet de revitalisation du terrain de l’ancienne usine de tabac de Séville, fermée et désaffectée depuis 14 ans, grâce à un investissement estimé à plus de 200 millions d’euros qui permettra la création de nouveaux équipements publics et privés, de nouveaux emplois et d’activités génératrices de richesses, a déclaré le ministre de l’économie et des finances. la réhabilitation des principaux bâtiments de l’ancienne manufacture de tabac, l’aménagement d’espaces publics ouverts et la création de nouvelles activités économiques et commerciales.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *