sam. Juil 20th, 2024

A Jeudi qui brille également dans les villages. La solennité précoce de la Fête-Dieu est célébrée non seulement dans la capitale, mais aussi dans les lieux suivants plusieurs municipalités de la province de Sévillequi ont conservé l’ancienne tradition de célébrer la commémoration eucharistique ce jour de la semaine (10 jours après la Pentecôte). Tout cela, si la pluie ne l’empêche pas.

Marchena

Certaines localités embellissent leurs rues spécialement pour cette journée. C’est le cas de Marchenaoù le cortège quitte la église paroissiale de San Juanaprès l’office votif qui aura lieu à huit heures du matin. La procession est composée de trois étapes. La première est présidée par ce que l’on appelle l’image du Niño Hermoso. Cette année, la nouveauté est représentée par une sculpture du Divin Enfant qui est vénérée dans l’église paroissiale de San Sebastián et qui se trouvait auparavant dans le couvent de Santo Domingo. Elle est portée en procession dans un petit temple qui rappelle celui que l’on peut voir le dimanche lors du Corpus Christi de La Magdalena dans la capitale, avec le Dulce Nombre de Jesús, patron de la Hermandad de la Quinta Angustia (Confrérie de la Cinquième Angoisse).



Le deuxième paso porte une délicate image de l’Immaculée Conception en robe du XVIIIe siècle, et enfin, le Santísimo dans l’ostensoir en trois parties réalisé par Francisco de Alfaro en 1575. C’est l’une des plus importantes de la province. La procession comprend également les reliques de San Sebastián et de San Juan El Grande. Elle est accompagnée d’une fanfare de clairons et de tambours, d’une fanfare de musique et d’un quintette. Les participants à la procession sont 300 personnes (y compris les enfants de la première communion). Cette année, le parcours est légèrement modifié. L’entrée se fait généralement entre 11h30 et 12h00.

Carrión de los Céspedes

De la campagne à l’Aljarafe. A Carrión de los Céspedes la procession du Corpus Christi commence à 10 h 45 à partir de l’entrée de l’église. église paroissiale de San Martín de Tours. Participe à la Notre-Dame de la Consolationdont la fraternité est liée à cette solennité depuis des siècles. Cette année, les évents de l’ostensoir du Saint-Sacrement seront argentés pour la première fois. La Vierge de la Consolation portera le manteau brodé vert, restauré par Cyrta, un travail qui a permis d’identifier le dessin original avec l’œuvre de Patrocinio López. Cette pièce a été agrandie au couvent de Santa Isabel en 1923. Le Santísimo est accompagné de la fanfare de Carrión de los Céspedes et de l’image mariale de Tejera. Il convient de noter la grande profusion d’arcs érigés pour ce jour. La Vierge retournera à son ermitage demain vendredi à 21h30.

La Puebla del Río

La Puebla del Río célébrera sa grande fête ce jeudi avec le Corpus Christi. La procession partira de l’église à 20 heures. Église paroissiale de Nuestra Señora de la Granada. Cinq pasos font partie de la procession : San Sebastián (patron de la ville), Santa Juliana Falconieri (fondatrice des Siervas de María), la Vierge de la Grenade (image du XIXe siècle et patronne de la Puebla), l’Enfant Jésus (attribué à Montañés) et l’ostensoir avec le Saint-Sacrement, une intéressante œuvre en bois sculpté et doré du XVIIe siècle. Outre un chœur polyphonique, les groupes suivants participent à l’événement : Centuria Macarena, La Oliva de Salteras et La Puebla del Río.

Olivares

La procession du Corpus Christi a également lieu dans l’après-midi à Olivares. Il partira à 20h00 de la Église paroissiale Virgen de las Nievesl’une des églises ayant la plus grande valeur artistique (architecture, retables et images) de la province. La procession comprend trois chars. Le premier est conduit par le Confrérie de la Solitude. Il s’agit de l’Enfant perdu, une sculpture du XVIIe siècle. La seconde représente saint Sébastien, et la troisième est présidée par le Vierge d’Antiguala sainte patronne de la Confrérie de la Vera-CruzIl s’agit de sa troisième procession (les deux précédentes ont eu lieu le jeudi saint et le dimanche de Pâques). Elle est accompagnée par le groupe musical d’Albaida del Aljarafe. Et enfin, l’ostensoir avec Jésus dans le sacrement, une œuvre en argent massif des années 1960. La procession se termine avec la fanfare de Las Nieves de Olivares. C’est aussi l’occasion de contempler le somptueux manifeste en argent qui est monté de nos jours dans l’église paroissiale.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *