sam. Juil 20th, 2024

Un chantier tous les 12 km. En 2021, la moyenne était d’un chantier tous les 18 km. Deux ans après le dernier audit, une enquête menée par l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (ESA) a été réalisée. Altroconsumo  a surveillé les de l’état de santé du réseau autoroutier italien . Elle constate qu’il ne s’est pas du tout amélioré, bien au contraire. Si en 2021, sur un total d’environ 1500 km parcourus, l’association de consommateurs affirme avoir rencontré 80 chantiers en avril de cette année, ce nombre était passé à 117. Plus qu’un voyage sur des routes très fréquentées, il s’agit d’une course d’obstacles avec des changements de chaussée et des réductions de voies. L’état de la bande d’arrêt d’urgence est le plus préoccupant. Au cours du voyage, Altroconsumo a rencontré de longs tronçons où celle-ci était fermée pour cause de travaux : au total, 120 km de bande d’arrêt d’urgence inaccessible. Dans d’autres cas, elle n’existait même pas, ou les aires de stationnement étaient inutilisables. Une situation dramatique quand on sait que chaque fois que cette voie manque, la probabilité de se retrouver face à un véhicule à l’arrêt sur la chaussée augmente, et qu’en cas d’embouteillage, les véhicules d’urgence ne peuvent pas atteindre les personnes qui en ont besoin.

L’enquête a été réalisée à partir de Milan le 3 avril, quelques jours avant les vacances de Pâques. L’itinéraire passait par 9 autoroutes différentes pour un total d’environ 1500 km  à partir de la Tangenziale Est (périphérique Est) de Milan, vers l’A1 en direction de Bologne. En continuant vers le sud, l’A14 a été empruntée dans la section entre Bologne et Pescara. De là, Pescara en direction de Rome via l’A24 et l’A25. Puis de nouveau vers le nord, en direction de Florence, en passant de nouveau par l’A1 pour rejoindre ensuite l’A11 et l’A12 en direction de La Spezia. Le dernier tronçon autoroutier parcouru était l’A7 Gênes-Milan.

Le long de cet itinéraire, Altroconsumo signale avoir rencontré au total 117 chantiers de construction : « un gymkhana d’interruptions continues de voies (de trois à deux ou de deux à une), de ralentissements fréquents qui se transforment en files d’attente de trafic intense pendant les ponts et les périodes de vacances, de traversées dangereuses sur la chaussée opposée obligeant à aller à contre-sens, de la présence d’ouvriers sur la route ». Sans parler de l’état des voies d’urgence Pas moins de 106 des tronçons rencontrés lors de notre voyage étaient fermés pour cause de chantier. Sur 120 km, il est donc impossible de s’arrêter, sans gêner la circulation, en cas de besoin. Cette situation globale est bien pire qu’en 2021, où il n’y avait « que » 80 chantiers rencontrés sur le même trajet. Dans certains cas, les mêmes tronçons d’autoroute ont été affectés par plusieurs chantiers pendant plus d’un an.

Les pires tronçons . Sur 1460 km d’autoroute, 134 km ont été affectés par des chantiers : en pratique, près de 10 % de l’itinéraire couvert.
« La dernière partie du voyage est celle qui nous a donné le plus de fil à retordre. Le troisième jour, nous avons quitté La Spezia pour Milan et traversé deux autoroutes : l’A12 Viareggio-Gênes au nord et l’A7 Gênes-Milan. Onze chantiers ont été découverts le long du premier tronçon, pour un total d’environ 16 km. Ici, nous circulons sur une seule voie avec des sauts dans la chaussée sur de longs tronçons, même à l’intérieur des tunnels et des viaducs. La vitesse maximale à laquelle nous avons roulé était de 60 km/h. Le dernier trajet, sur l’A7 entre Gênes et Milan, a été le pire. Sur 120 km, environ 39 ont été affectés par 19 chantiers (32 % du total). La question demeure : est-il juste de payer des péages très élevés et de se retrouver à voyager ainsi ? C’est pourquoi Altroconsumo demande à Autostrade de faire preuve de justice et d’obtenir l’aide de l’Union européenne. indemnisation  d’une partie des péages acquittés par les automobilistes au cours des dix dernières années, par le biais d’une action collective  national.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *