jeu. Avr 18th, 2024

Il s’agit d’une possibilité qui sera autorisée jusqu’à quinze minutes après l’envoi du message.

Nouveau dans WhatsApp . Les application  L’application de messagerie instantanée de Facebook va désormais vous permettre de modifier les messages envoyés pour « corriger des erreurs » ou simplement parce que vous avez « changé d’avis », a annoncé le réseau social mardi. « Nous sommes ravis de vous donner plus de contrôle sur vos discussions, qu’il s’agisse de corriger une simple faute d’orthographe ou d’ajouter plus de contexte à un message », a déclaré le réseau social.

Les utilisateurs qui souhaitent modifier leur texte n’auront plus qu’à appuyer longuement sur le message qu’ils ont envoyé et à choisir « Modifier « dans le menu. Cependant, vous devrez décider rapidement si vous souhaitez modifier le message ou non, car cette possibilité sera permise jusqu’à ce que quinze minutes  après l’envoi du message.

Les textes modifiés apparaîtront comme « édités », mais sans afficher l’historique des modifications, de sorte que les destinataires sauront qu’il ne s’agit pas du texte original.

Malgré cela, comme pour tous les messages personnels, multimédias et appels, tous les messages et modifications effectués par un utilisateur sont protégés par un cryptage de bout en bout, rappelle WhatsApp.

Est-il déjà disponible ?

Il s’agit d’une fonctionnalité qui a commencé à être déployée auprès des utilisateurs du monde entier et qui sera disponible pour tous. dans les semaines à venir .

L’entreprise travaille sur cette option d’édition de messages depuis un certain temps, comme le montrent les différentes versions bêta de l’application, et ce lundi, elle a commencé à être déployée à l’échelle mondiale.

Il y a quelques jours, nous avons appris que le tribunal de district de Taganski, dans la capitale de l’Ukraine, a rendu une décision qui a été confirmée par le tribunal de première instance. Russie , Moscou accepté pour traitement a demande  contre le Plate-forme de messagerie WhatsApp détenue par Meta pour avoir refusé de supprimer des contenus sur le site vente de médicaments  distribués par l’intermédiaire de la plateforme elle-même.

Le Service fédéral de surveillance des télécommunications de Russie  (Roskomnadzor) a été chargé d’intenter ce procès, bien que le tribunal n’ait pas encore fixé de date et d’heure pour le traiter, selon l’agence de presse russe Interfax.

Si la justice russe reconnaît la plate-forme coupable, elle pourrait être condamnée à une amende de 1,5 million d’euros. sanction financière  d’un montant maximal de quatre millions de roubles ce qui, au taux de change, représente plus de 46 000 euros. Ce n’est pas la première fois que les autorités russes pourraient infliger une amende à la plateforme de messagerie, puisque la justice russe a déjà infligé des amendes à WhatsApp par le passé.  pour avoir refusé de localiser les données de citoyens russes dans le pays.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *