ven. Fév 23rd, 2024

Dans l’épisode d’aujourd’hui, en ce lundi de la foire, les esprit de fraternité n’est pas en reste et nous discutons d’un sujet peu traité et dont le charme n’est plus à démontrer, selon l’auteur : les tuniques des nazaréens de nos confréries. Leurs couleurs, leurs armoiries, leurs capuchons, leurs capes, leurs queues…. La raison de chaque détail, quelques références historiques et les plus élégants de la Semaine Sainte pour leur composition, leur chromatisme ou leur grâce, sans rien enlever à chacun d’entre eux pour ce qu’ils signifient pour notre fête.

Ce que l’esprit préclinique penserait de réduire ou limiter quelque chose d’aussi beau qu’un Nazaréen faisant sa station, avec sa tunique, ses symboles, son rituel cérémoniel particulier ! L’histoire des disciplinantes italiennes, leur exportation en Espagne, les premières capirotes, les capes de la Quinta Angustia… Ce sont les Nazaréens de la Semaine Sainte.

Lire aussi:  La matinée de la Virgen de los Reyes, par la mairie de Séville

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *