ven. Juin 14th, 2024

Cotations internationales des produits alimentaires  ont baissé en mars pour le 12e mois consécutif. L’indice des prix alimentaires compilé par la Faol’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, a chuté de 2,1 % le mois dernier pour atteindre 126,9 points, soit 32,8 points de moins que le pic atteint en mars 2022. Cette baisse, explique la FAO, a été rendue possible par l’extension de l’Accord sur le blé de la mer Noire, l’abondance de l’offre mondiale et la faiblesse de la demande d’importation. La baisse mensuelle du prix du blé de la mer Noire a été particulièrement forte. céréales  (-5,6%), dehuile végétale  (-3%) et produits laitiers i (-1,1%), ce qui a contribué à la baisse de l’indice global.

La baisse des prix des produits de base tarde toutefois à être ressentie par les consommateurs finaux, en particulier dans les pays pauvres. « Si les prix ont baissé au niveau mondial, ils sont encore très élevés et continuent d’augmenter sur les marchés intérieurs, ce qui pose de nouveaux défis à la sécurité alimentaire », a expliqué la Máximo Torero économiste en chef de la FAO -. Cela est particulièrement vrai dans les pays en développement importateurs nets de denrées alimentaires, la situation étant aggravée par la dépréciation de leurs monnaies par rapport au dollar américain ou à l’euro et par l’augmentation de la dette ».

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *