dim. Avr 21st, 2024

La Confrérie des Saint Benoît a célébré hier soir, comme le prévoit son règlement, la Chemin de Croix avec le Très Saint Christ du Sang dans les rues de la paroisse. L’image prémonitoire du crucifix de Francisco Buiza a franchi le linteau de l’église paroissiale de San Benito peu après neuf heures du soir, accompagnée d’un grand groupe de frères, portant tous deux le cierge et les plates-formes avec l’image.

Le Christ crucifié a visité, après avoir visité certains lieux autour de l’église, lee Asilo de las Hermanitas de los Pobres (Petites sœurs des pauvres), est étroitement lié à la corporation du mardi saint en raison de la multitude d’activités qu’ils réalisent ensemble et du travail social et caritatif qu’ils accomplissent. En décembre, la Vierge de l’Encarnación a également l’habitude de rendre visite aux personnes âgées de cette maison, qui est parrainée par la congrégation des Hermanitas de los Pobres, fondée par Juana Jugán en 1839.



Après la récitation des quatorze stations, l’image est retournée à l’église paroissiale, où elle a été Le cortège processionnel est ensuite remonté jusqu’à l’église paroissiale. À l’aide de cordes et de poulies, les prêtres soulevaient le crucifix au-dessus du niveau du toit des salles jusqu’à ce qu’ils placent la base du bois dans la boîte du paso, dont la façade a été restaurée par le sculpteur local Paco Pardo.

Ce soir le Seigneur de la Sainte Présentation au Peuple sera également transféré sur son marchepied, Tout est donc prêt pour un nouveau Mardi Saint dans le quartier de Calzá. Il semble qu’enfin, des centaines de jours plus tard, la Confrérie de San Benito reviendra dans les rues de Séville.

Dévotion au Cristo de la Sangre

L’invocation du Le sang dans la confrérie de San Benito est présent depuis ses origines à Triana. au XVIe siècle, notamment lorsque le 18 juillet 1554, le conseiller de l’archevêque de Séville Fernando de Valdés approuva le premier règlement de la confrérie du Très Saint Christ du Sang et de la Très Sainte Marie de l’Incarnation, basée au monastère franciscain de Nuestra Señora de la Victoria, dans le quartier de Triana, cette confrérie étant la première à être fondée dans ce faubourg.

Après plusieurs vicissitudes historiques, le 6 juin 1921, le conseiller du cardinal Almaraz a approuvé le nouveau règlement de la confrérie, qui a établi son siège canonique dans l’église filiale de San Benito Abad, et dans lequel a été ajouté le titre de la Présentation sacrée de Jésus au peuple, établissant sa station pénitentielle dans l’après-midi du mardi saint. Le 6 mars 1966, la nouvelle image du Cristo de la Sangre est bénie. sculptée par Francisco Buiza, qui sera portée en procession pour la première fois un an plus tard.

L’image primitive du Cristo de la Sangre était vénérée dans un couvent de Sanlúcar la Mayor, plus précisément dans le couvent des Carmélites déchaussées, où elle a atterri en 1876.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *