jeu. Juin 13th, 2024

À un jour de l’arrivée des confréries dans les rues de Séville, il est clair que les prochaines manifestations de l’Union européenne se dérouleront dans des conditions difficiles. Semaine Sainte sera divisée en deux parties bien différenciées sur le plan météorologique. La première, marquée par la stabilité et les températures élevées ; et la seconde, où l’incertitude règne et rend difficile toute prévision détaillée plus d’une semaine avant l’arrivée de ces jours. Pour l’instant, des précipitations ne sont pas exclues dans cette dernière partie de la fête, un risque qui a déjà augmenté à 40 %..

Les sites Internet de la météo sont constamment consultés ces jours-ci par les confréries et les confrères pour connaître avec précision le temps qu’il fera à Pâques prochain. Pour l’instant, l’Agence météorologique nationale (Aemet) donne des prévisions assez fiables jusqu’au mercredi saint. Durant cette période, la stabilité est de mise, de sorte que les confréries qui font leur procession pénitentielle ces jours-là n’auront aucun problème météorologique pour descendre dans la rue.



Quoi qu’il en soit, la chose la plus importante à garder à l’esprit dans cette première partie sont les températures qui seront atteintes. Après avoir atteint les 30 degrés Celsius ce jeudi, le mercure donnera un peu de répit le vendredi des Dolores, avec un maximum de 28 degrés, pour revenir à 30 le samedi de la Passion. Le dimanche des Rameaux, le lundi et le mardi saint, le thermomètre oscillera entre 28 et 27 degrés Celsius. Le mercredi sera la journée la plus chaude, avec 31 degrés Celsius.une température typique du mois de mai. Les températures minimales de ces journées seront également élevées pour cette période de l’année : 11 à 14 degrés.

La deuxième partie

À partir du jeudi saint, le temps changera complètement. L’arrivée d’une dépression dans le sud-ouest de l’Espagne apportera une instabilité qui rendra difficile la prévision du comportement du temps d’ici là. Les prévisions d’Aemet vont jusqu’au mercredi saint. Pour la deuxième partie, il y a peu d’experts qui, avec un tel panorama, osent faire des prévisions plus précises, en raison du faible degré de confiance qu’elles génèrent.

Le météorologue Juan Antonio SaladoDans ce sens, il souligne l’augmentation de la nébulosité et la baisse des températures. Les précipitations ne sont pas exclues non plus. Le risque de précipitations est de 40 % le vendredi saint et le samedi saint, même si ce pourcentage reste faible..

Le web eltiempo.com -de Meteored et avec la participation du meteórologo José Antonio Maldonado– donne des prévisions pour toute la semaine sainte, tout en gardant à l’esprit que le degré de fiabilité diminue au fur et à mesure que les jours passent. Pour jeudi, vendredi et samedi saint, il prévoit un ciel dégagé et des intervalles nuageux. Les températures maximales iront de 31 degrés Celsius le jeudi à 27 degrés Celsius le samedi. Le risque de pluie pour ces derniers jours ne dépasserait pas 20 %.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *