mer. Avr 24th, 2024

Du 25 au 30 mars, l’exposition d’offrandes votives picturales de BLAS/ Francisco Javier Toro sera ouverte au public. Nous pourrons y approcher cette offrande qui, entre les mains de l’artiste de Malaga, acquiert la catégorie d’art. Le Círculo de Pasión 2023 s’achève après cinq expositions sur le thème de la fraternité depuis le début du cycle en janvier dernier et près de 65 000 visiteurs réunis autour du siège des Sierpes.

Sous le titre Exvotos. El arte de dar las gracias/peintures religieuses de Blasl’exposition, organisée par le journaliste et la cofrade Manuel J. Fernández, relie le profane et le sacré et sa valeur se transforme en fonction de ses circulations : le Santoral sévillan, les saints patrons, les Esperanzas, le Seigneur de Séville et les différents crucifix, la fête du Corpus Christi, le Rocío ou la Virgen de la Cabeza, rogations et les cœurs, ainsi que l’Ancien Testament et la douce Noël.



Le mot exvoto vient du latin exvotoqui signifie « d’un vœu », c’est-à-dire quelque chose que l’on promet de faire lorsqu’une faveur est accomplie ou reçue. Au cours de l’année 2017 BLAS / Francisco Javier Toro Martín (Archidona, 1973) Après avoir récupéré l’offrande votive picturale à travers l’Archiconfraternité pontificale de Notre-Dame du Rosaire d’Antequera et, depuis, à travers l’entreprise Arte de exvotos, il a réalisé près d’un millier de tableaux qui font partie du discours dévotionnel de l’Association de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge de l’Espagne. Images sacrées ou l’univers particulier des dévots et des amateurs de l’art le plus religieux.

L’artiste utilise différents L’artiste utilise différents supports pour son travail, en utilisant des toiles ou des planches, en tenant compte des conditions de son travail.L’artiste utilise différents supports pour son œuvre, utilisant des toiles ou des panneaux, en tenant compte des conditions de son travail, de son élaboration, dans une temporalité complexe, allant de la supplication du divin au dépôt de la promesse.

Les offrandes votives sont généralement placées dans un lieu de culte et, pour conclure les expositions de la 16e édition du Círculo de Pasión, elles seront exposées du 25 au 30 mars, semaine de la Passion, dans l’une des salles du Círculo Mercantil de Sevilla, qui se transformera avec cette exposition en une grande chapelle votive.

Environ deux cents offrandes votives, propriété de différentes confréries de Séville et de son archidiocèse, ainsi que d’autres régions d’Andalousie. L’exposition est complétée par de petites chapelles, de la cire peinte, des œuvres sur papier relié et sera agrémentée de matériel documentaire. En outre, l’artiste recréera des offrandes votives pendant les jours de l’exposition afin que les visiteurs puissent voir de leurs propres yeux comment ces aquarelles sur carton ou sur toile sont exécutées, acquérant ainsi cette esthétique particulière.

C’est à partir de ce voyage dévotionnel que Blas nous invite à son exposition patrimoniale, car les offrandes votives nous permettent de nous interroger dans ce colloque sur les interrelations que construisent la religiosité populaire, les croyances et l’esthétique, la dévotion et le patrimoine, et la culture populaire avec la culture la plus cultivée.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *