lun. Déc 4th, 2023

Feu vert du Parlement européen à la directive « maisons vertes » pour l’efficacité énergétique des bâtiments en Europe. Le feu vert de la plénière a été donné par 343 voix pour, 216 voix contre et 78 abstentions. Le texte a été amendé par le Parlement en plusieurs parties. Le feu vert de l’Eurochambre est le premier feu vert décisif pour la directive « maison verte », mais il ne permet pas à la mesure de la Commission d’entrer en vigueur. Le texte va maintenant faire l’objet d’une négociation finale entre le Conseil de l’UE et l’exécutif européen avant de revenir en plénière. « Nous avons vu que la rénovation des bâtiments l’emporte haut la main. Je vais maintenant renvoyer le texte à la Commission pour des négociations institutionnelles », a annoncé le rapporteur (membre des Verts) Ciarán Cuffe en séance plénière.

L’entrée en vigueur de la directive n’est donc pas acquise. Un précédent en témoigne, celui de l’arrêt des voitures à essence et diesel à partir de 2035 : le texte, après les deux feux verts nécessaires donnés par l’Eurocamera, devait être simplement ratifié par les 27 avant d’entrer en vigueur, mais la formation d’une minorité de blocage a stoppé le processus.

« La directive sur la maison verte approuvée par le Parlement européen n’est pas satisfaisante pour l’Italie. Comme nous l’avons fait jusqu’à présent, nous continuerons à nous battre pour défendre l’intérêt national », a déclaré le ministre de l’environnement et de la sécurité énergétique, Gilberto Pichetto Fratin. Nous ne remettons pas en question, a ajouté le ministre, les objectifs environnementaux de décarbonisation et de rénovation du parc immobilier, qui restent fondamentaux. Ce qui manque cependant dans ce texte, c’est une prise en compte sérieuse du contexte italien, qui diffère de celui des autres pays européens en termes d’histoire, de conformation géographique et d’une vision profondément enracinée de la maison en tant que « havre de paix » pour les familles italiennes ».

Lire aussi:  Essence. Voici les meilleures applications pour trouver les stations-service les moins chères

Position de la Confedilizia

Le Parlement européen a approuvé – avec 343 voix pour, 216 voix contre et 78 abstentions – la proposition de directive qui prévoit l’obligation de réaliser des mesures d’efficacité énergétique sur tous les bâtiments européens. La majorité politique italienne a voté contre et nous l’en remercions. Mais l’affaire ne s’arrête pas là. En effet, à partir d’aujourd’hui commencera une phase de négociation qui impliquera également les gouvernements des pays de l’UE ». C’est ce qu’a souligné Giorgio Spaziani Testa, président de Confedilizia.

 »Dans ce contexte, nous soulignons l’approbation par la Chambre des députés, mercredi dernier, d’une motion de la majorité qui engageait le gouvernement italien à prendre les initiatives de compétence auprès des institutions européennes compétentes afin d’éviter l’introduction d’une discipline jugée – à juste titre – dangereuse pour notre pays. Nous demandons au Premier ministre de s’engager en première personne à atteindre cet objectif », conclut le numéro un de Confedilizia.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *