ven. Mai 17th, 2024

La Confrérie de la Vera Cruz a remis ce mercredi au Université de Séville (US) le règles de la Hermandad de la Santísima Vera Cruz de Séville de 1804, qui sera conservée dans les archives de l’association. Bibliothèque générale. Dans l’acte de cession, le frère aîné de la corporation de Lunes Santo, José Manuel Berjanoa remis les règles au recteur de l’US, Miguel Ángel Castro. Le directeur était présent au nom de la Bibliothèque générale, Rosario Gilet le chef de section de l’ancienne collection et des archives historiques, Eduardo Peñalver.

Le recteur de l’Université de Séville a souligné le travail de description et de catalogage des trésors bibliographiques et documentaires de la Bibliothèque de l’Université de Séville. « Le projet de numérisation avance jour après jour, mettant à la disposition des chercheurs et de tous les utilisateurs des outils d’étude dont nous n’aurions même pas osé rêver il y a encore peu de temps. L’un des joyaux de la bibliothèque en est un exemple, l’ancien règlement de la confrérie de Vera Cruzun manuscrit sur parchemin, enluminé par la main de Juan de Herreraet daté de la première moitié du XVIIe siècle. Il s’agit d’une pièce d’une beauté exceptionnelle, qui est aujourd’hui présentée dans une exposition dédiée à la commémoration du lundi de Pâques, et qui peut être lue et contemplée sur la plateforme où se trouve notre collection d’antiquités numérisées », a-t-il expliqué.



Le manuscrit de la Règle de la Confrérie de Vera Cruzdaté de 1634, est une « copie solennelle » de la règle et conserve la reliure originale, composée de 57 folios de parchemin bien conservés mesurant 282 x 192 millimètres, d’une taille similaire à celle des autres règles des confréries de Séville à l’époque.

L’importance des archives des confréries.

La copie a été réalisée par Juan CamachoLa confrérie a ensuite chargé Juan de Herrera, frère de Francisco de Herrera, l’Ancien, l’un des enlumineurs les plus connus de la ville, de l’enluminer. Ce document est exposé jusqu’au 22 mars à la Fondation Cajasol dans le cadre de l’exposition Cent ans pour rêver un jour : centenaire du lundi de Pâques dans la Semaine sainte de Séville.

Les confréries sont dépositaires d’archives d’une grande importance pour l’histoire de la ville », a déclaré Miguel Ángel Castro, « et le catalogage et la numérisation de ces précieux fonds documentaires pourraient bien être l’un des domaines de collaboration entre nos institutions ». Le recteur de l’université de Séville a déclaré que « c’est un honneur pour l’université de Séville de pouvoir recevoir et héberger les imprimés du début du XIXe siècle dans notre bibliothèque, des règles qui seront sauvegardées avec toutes les garanties. Nous assumons dès à présent l’engagement de les numériser et de les mettre à la disposition de la communauté des chercheurs et de la société dans son ensemble ».

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *