mar. Avr 23rd, 2024

Le tourisme renaît. D’abord fermé à cause de la pandémie – désormais derrière nous – et maintenant le record. Cette année pourrait connaître les chiffres de fréquentation les plus élevés depuis 2010. C’est l’estimation de laInstitut Demoskopika qui prévoit plus de 442 millions de présences et près de 127 millions d’arrivées, soit une croissance de 12,2% et 11,2% respectivement par rapport à l’année précédente. Les prévisions notent Prévisions touristiques pour 2023 estime que les personnes choisissant l’Italie pour leurs vacances seraient près de 61 millions d’étrangers, soit un peu moins de la moitié du nombre total d’arrivées prévues. générant pas moins de 215 millions de nuitées. Cela aurait également un effet moteur sur les dépenses des touristes qui, en termes absolus, toucheraient la barre des 89 milliards d’euros avec une croissance estimée à 22,8 % sur les 12 mois de 2022. Par rapport à 2021, les arrivées devraient augmenter de 60,9 % et les présences de 53 %, une tendance qui correspond également à la période pré-pandémique. Toutes les destinations régionales devraient afficher une tendance positive des flux touristiques. En particulier, au-dessus de la moyenne italienne, pas moins de neuf systèmes touristiques territoriaux seraient placés, dans l’ordre décroissant par rapport à la variation en pourcentage des nuitées : Trentino Alto Adige avec 52,6 millions de présences (+15,4%) et avec 12,1 millions d’arrivées (+11,8%), Veneto avec 73,3 millions de présences (+14,8%) et avec 19,1 millions d’arrivées (+11%), Marche avec 13 millions de présences (+13,4%) et avec 2,7 millions d’arrivées (+13,8%), Molise avec 584 mille présences (+13,4%) et avec 182 mille arrivées (+14,3%), Toscane avec 49,8 millions de présences (+13,4%) et avec 14 millions d’arrivées (+13,5%). Viennent ensuite le Latium avec 33,8 millions de présences (+12,8%) et 11,5 millions d’arrivées (+12,8%), la Sicile avec 15,9 millions de présences (+12,7%) et 4,9 millions d’arrivées (+8,9%), la Campanie avec 20,8 millions de présences (+12,3%) et 5,7 millions d’arrivées (+13,1%), et l’Émilie-Romagne avec 42,8 millions de présences (+12,2%) et 11,4 millions d’arrivées (+7,4%). Les autres destinations régionales ont suivi, avec une croissance significative des flux touristiques : La Sardaigne avec 14,2 millions de présences (+11,9%) et avec 3 millions d’arrivées (+10,2%), le Frioul-Vénétie Julienne avec 9,6 millions de présences (+11,1%) et avec 2,6 millions d’arrivées (+13,7%), la Lombardie avec 38,8 millions de présences (+10,6%) et avec 15,9 millions d’arrivées (+12,1%), les Pouilles avec 16,3 millions de présences (+10%) et avec 4,1 millions d’arrivées (+10,6%), le Latium avec 33,8 millions de présences (+12,8%) et avec 11,5 millions d’arrivées (+12,8%), le Val d’Aoste avec 3,6 millions de présences (+10,0%) et avec 1,2 million d’arrivées (+5,4%), l’Ombrie avec 6,4 millions de présences (+10%) et 2,6 millions d’arrivées (+13,5%), la Calabre avec 9,2 millions de présences (+8,7%) et 1,7 million d’arrivées (+7,5%), les Abruzzes avec 7,2 millions de présences (+7,5%) et 1,8 million d’arrivées (+14,0%), la Ligurie avec 16,5 millions de présences (+6,3%) et 5,3 millions d’arrivées (+8,0%), la Basilicate avec 2,4 millions de présences (+4,6%) et 765 mille arrivées (+14,7%), et enfin le Piémont avec 15,6 millions de présences (+4,2%) et 6,1 millions d’arrivées (+10%).

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *