lun. Mar 4th, 2024

Il y a quelques jours, nous avons mis en lumière plusieurs notes biographiques et professionnelles sur les Famille Font, saga légendaire de compositeurs et musiciens qui, de Font Marimont avec sa Marcha Fúnebre (Marche funèbre) à la famille Font de Anta, ont légué à l’histoire de la musique processionnelle une série de compositions emblématiques. Sans elles, et sans d’autres noms clés complémentaires, il ne serait pas possible de comprendre la dérive ultérieure du genre, qui aurait peut-être pris d’autres chemins imprévisibles. Le lecteur se souviendra que nous avons partagé dans cette même fenêtre une marche inconnue de Manuel Font de Anta, La Caridad, d’un style joyeux et triomphant, diamétralement opposé au style plus funèbre qui caractérise cette saga.

Eh bien, nous revenons aujourd’hui au style sérieux, profond et grave de son frère… José Font de Antaest un personnage controversé, et non sans controverse, puisque ces derniers temps, on lui a attribué la co-rédaction (et même la paternité) de plusieurs marches attribuées à son frère Manuel. Quoi qu’il en soit, la mort tragique de ce dernier a gravement affecté José, qui a rapidement abandonné un développement approfondi de son travail professionnel. En 1924douze ans avant les événements fratricides, José Font de Anta a composé ce qui est sa seule marche connue, sous le titre Démissionsans dédicace expresse et qui est créée après le palio de la Amargura. Cette partition a l' »honneur » d’être la plus longue de toutes celles qui ont été jouées dans la Semaine Sainte sévillane : dix minutes et vingt-deux secondes, selon les interprétations plus ou moins standard (il existe toujours des enregistrements avec un rythme plus lent, dont l’exécution dans la rue semble impossible).

Lire aussi:  Voici l'affiche et l'acrostiche du Santo Entierro Grande de Sevilla 2023



Il est vrai qu’il existe des compositions plus longues, mais nous les omettrons car elles sont « popurrís » ou un mélange de plusieurs compositions, telles que. Cofradías sevillanaspar Braña, ou Le calvaire d’un artiste !par Manuel López Farfán. Seul, c’est Démissionc’est ainsi qu’il a été intitulé jusqu’en 1988. Derrière d’autres marches telles que Jésus le Prisonnierpar Emilio Cebrián, ou Le Madrugád’Abel Moreno, font également partie de ce classement particulier. Nous sommes toujours reconnaissants aux amis de Patrimonio Musical pour leurs données et leur travail.

Une curieuse histoire

José Font Marimont, dans les derniers temps de sa vie, a eu affaire à une femme nommée Encarnita Perales, à l’époque tante de notre collègue et admirateur Carlos Colón. Soria 9, avec Abel Moreno aux commandes, était en train d’enregistrer un album dédié à la famille Font. Et Colón nous raconte que a suggéré à José Font de changer la dédicace de la marche Démissionet à la demande d’Encarnita, qui souffrait d’une longue maladie, il lui a été laissé baptisée comme Victoria Dolorosa. La première officielle de la marche avec cette nouvelle dédicace a eu lieu dans la chapelle de la Manufacture des tabacs à Paris. juin 1988et a été interprété par le L’orchestre Maestro Tejera. Après une longue période de prostration et un certain oubli, la marche a été jouée pour la première fois après la Virgen de la Victoria le jeudi saint 2006.Entrée sur la Plaza de la Campana.

Depuis lors, elle a été exécutée à plusieurs reprises derrière différentes images de notre ville, comme la Virgen del Mayor Dolor de la Carretería, la Soledad de San Buenaventura ou l’Amparo de la Magdalena. Et non, la durée n’est ni un obstacle ni une excuse pour ne pas l’interpréter, dans la mesure où les marches s’enchaînent les unes après les autres dans des chicotás infinies. Il faut seulement rechercher la différenciation, l’excellence et la qualité. La marche elle-même n’a pas besoin d’être expliquée : comme tout ce qui porte le sceau de Font, c’est un produit de la nature. authentique poème symphonique plein de douceur tragique. Comme la Vierge de la Victoire elle-même.

Lire aussi:  A Dieu, toujours pour la beauté

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *