mar. Avr 23rd, 2024

Poste Italiane  entre également sur le marché de l’énergie. L’entreprise a annoncé le lancement de Poste Energiaune offre d’électricité et de gaz naturel avec un prix bloqué pendant 24 mois. Cela commence par des prix compétitifs : la proposition valable jusqu’au 7 mars (les tarifs seront alors actualisés) pour l’électricité est de 29 centimes d’euro par kWh, auxquels s’ajoutent 69,88 centimes d’euro par an de frais de commercialisation et moins de 8 centimes d’euro par kWh de « composante variable de commercialisation ». Pour le gaz, la proposition est de 1,055 euro par mètre cube, plus 67,3 euros par an de frais de commercialisation.

Le tableaux de comparabilité  publiées par l’entreprise indiquent qu’un ménage moyen du nord-ouest du pays qui consomme 2 700 kWh d’électricité et 1 400 mètres cubes de gaz en un an avec l’offre de la Poste dépenserait, après taxes et redevances, 996 euros par an pour les lumière et 1 471 euros pour le gaz. Dans les deux cas, les chiffres sont plus élevés que ceux estimés pour les clients restant dans la plus grande protection. L’offre de gaz est 25% plus chère, l’offre d’électricité 6,8% plus chère.

Il n’est pas rare que les offres sur le marché libre soient plus chères que les conditions d’une plus grande protection, là où il ne reste plus beaucoup de ménages : selon les dernières conclusions de l’enquête de lAutorité de l’électricité et du gaz  (Arera) en décembre, seules 11,9 % des offres d’électricité et 0,7 % des offres de gaz étaient moins chères que la protection renforcée. Cependant, il est clair qu’une offre à prix fixe a l’avantage de protéger les clients contre les variations de factures telles que celles observées en 2022, avec des hausses et des baisses sans précédent.

En particulier, l’offre de la Poste est intéressante pour l’innovation dans la proposition de la « versement fixe « . Les clients pourront choisir de payer de manière traditionnelle et ainsi régler leur facture chaque mois en fonction de leur consommation. Ou bien ils peuvent choisir de payer une mensualité fixe calculée sur la base de la consommation de l’année précédente : à la fin de l’année, la mensualité est reformulée pour les 12 mois suivants sur la base de l’énergie effectivement consommée.

« Avec le lancement de Poste Energia, nous achevons le processus d’élargissement de la gamme de services aux clients de Poste Italiane en nous concentrant sur la force de notre plateforme innovante et omnicanale », a commenté le PDG de Poste Italiane, Matteo Del Fante  – . Poste Energia est un service proche de notre philosophie car il est transparent, prévisible, innovant et durable et tire parti de la très forte relation de confiance qui lie les citoyens à Poste Italiane ».

Le PDG de Poste rappelle que l’entreprise s’est également lancée dans le secteur financier (Bancoposta  a maintenant plus de 20 ans), assurance dans celle de la paiements  et aussi dans le téléphonie .

Avec cette entrée – qui tire parti de la force de la marque Poste Italiane – sur le marché de l’énergie, la concurrence s’exerce de plus en plus entre des entités contrôlées par l’État. Sur Poste l’actionnaire public est de 64,26% (35% est détenu par la Cassa Depositi e Prestiti, 29,26% directement par le Trésor). Ses principaux rivaux seront Enel (où le Trésor est le premier actionnaire avec 23,6 % des parts) et Eni (où l’actionnaire public détient 30,6 %). Les derniers chiffres d’Arera indiquent qu’aussi bien sur le marché libre de laélectricité que dans celui de la gaz Enel est la première entreprise, suivie par Eni : sur le marché de l’électricité, Enel détient 43,8 % du marché et Eni 12,1 %, sur le marché du gaz naturel, Enel détient 23,7 % et Eni 15,8 %.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *