ven. Juil 19th, 2024

La lutte contre les inégalités est entre les mains de tous. C’est le message que l’organisation ; Manos Unidas   veut lancer. « Nous travaillons depuis 64 ans pour la dignité des personnes et la fin des inégalités », a-t-il expliqué. María Albendea, délégué de Manos Unidas à Séville. Or, dans le cadre de la ; Agenda 2030   le travail se poursuit pour « transformer les structures qui favorisent l’inégalité afin de ne laisser personne de côté ». La pauvreté a un impact sur la dignité, sur le développement intégral des personnes. Le manque de ressources est contagieux et devient chronique. Vous entrez dans un cycle de pauvreté qui empêche les gens de se développer. La faim est également héréditaire.

Selon les données de la FAO, il y a 828 millions de personnes ont faim dans le monde. et ce nombre devrait se maintenir à 720 millions en 2030. De la délégation de Manos Unidas à Séville est en charge de 18 projets. dans 11 pays d’Afrique, d’Amérique et d’Asie. En 2021, l’organisation a collecté 1 250 343 euros à Séville, dont la plupart provenaient du secteur privé. 83% de cet argent a été consacré à des programmes de développement, 5,3% à la sensibilisation et seulement 8,1% aux frais administratifs et aux infrastructures. « car bien que la plupart des travailleurs soient des bénévoles, il y a un certain nombre de techniciens engagés », explique María Albendea.



Au cours des prochains jours, Manos Unidas Sevilla a organisé une série d’événements pour sensibiliser le public. Ainsi, le vendredi 10 février, jour du jeûne volontaire, un dîner de la faim sera organisé à l’occasion de la Journée mondiale de la faim. 20:30 dans la paroisse de St. Bernard. 11 févrierà 11h00, il y aura une marche de solidarité et des courses à pied au Parc Olivar del Zaudínà Tomares. Le prix du dossard est de 5 euros et servira à la construction de quatre puits d’eau au Cameroun. Le site Dimanche 12 févrierle site Journée nationale de Manos Unidas commencera par une messe à 10 heures à l’hôtel de ville. Église paroissiale du Saint-Esprit de Mairena del Aljarafe présidé par l’archevêque de Séville, José Ángel Sáinz Meneses. En outre, le samedi 18 février à 12h00 le IV Gala Solidaria Sinfonía de Cuaresma sera organisé par l’Orquesta Sinfónica Filarmonía de Sevilla. Elle se déroulera dans le théâtre de la Capitanía General. Enfin, le Real Círculo de Labradores accueillera l’exposition Solidarizarte II de Du 7 au 14 mars.

Lors de la présentation de la Manos Unidas à Séville la missionnaire laurita était également présente Digna Erozaqui se trouve actuellement en Amazonie équatorienne, a expliqué l’importance de contribuer à donner aux gens les moyens de gagner leur vie dans la dignité, en mettant l’accent sur les jeunes et les femmes autochtones.

Pour sa part, l’archevêque de Séville, José Ángel Sáinz Meneses a rappelé qu’il ne s’agissait pas seulement d’ajouter des initiatives, « mais aussi de multiplier les soutiens de manière incalculable ». Il faut travailler sur les valeurs, dont la fraternité. C’est quelque chose qui est difficile pour nous, mais nous avons la force de Dieu pour y parvenir.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *