lun. Jan 30th, 2023

Garantir la sécurité et préserver l’environnement. Ce sont les deux prémisses qui ont conduit au Fraternité Matriz de Almonteavec les responsables de la Plan Romero et le Espace naturel de Doñanad’interdire la circulation des tracteurs par le Royal Line pendant le pèlerinage de Rocío. Cette mesure est le résultat de la consensus et les différentes réunions qui ont eu lieu avec les sociétés et dont la mise en œuvre était prévue avant que la pandémie de Covid ne contraigne à suspendre le pèlerinage pendant deux ans.

« Cela faisait longtemps qu’on y pensait », dit-il. Ángel Díaz de la Sernavice-président de la Matriz de Almonte, qui a expliqué qu’en 2022, lors de la récupération du pèlerinage, il ne voulait pas l’appliquer. Après l’expérience de l’année dernière, il a été décidé que d’interdire la circulation des tracteurs sur la Raya Real. (qui sépare Villamanrique d’El Rocío) sur le chemin vers et depuis les confréries.



« C’est le résultat de nombreuses heures de travail et de réunions avec les confréries », affirme M. Díaz de la Serna, qui insiste sur le fait que ce qui est recherché avec cette restriction est d’assurer la sécurité des pèlerins, de préserver l’environnement naturel (dans les marais) et de garantir la continuité de la manière la plus traditionnelle dont ce pèlerinage mondialement connu a été connu. « La route d’El Rocío ne peut pas être transformée en une rangée de tracteurs et de véhicules tout-terrain ».Le vice-président de la Matriz met en garde contre l’agglomération de véhicules les jours de pèlerinage.

Lire aussi:  La Vierge de la Amargura dans la chapelle sacramentelle de San Juan de la Palma.

Arrivées tardives

« De nombreux pèlerins nous ont assuré avoir vécu une véritable panique lors de ce transit, car ils doivent sans cesse regarder derrière eux pour éviter de se faire écraser par un tracteur », explique M. Diaz de la Serna, qui souligne que cette limitation ne s’appliquera, pour l’instant, qu’à ce type de gros véhicules et non aux SUV. La congestion du trafic sur la Raya Real pendant le pèlerinage est telle, du fait de cette agglomération, que L’année dernière, certaines confréries sont entrées dans le Rocío à quatre heures du matin.a.

Selon Díaz de la Serna, des 127 confréries filiaires qui font le pèlerinage à El Rocío, 59 le font via la Raya Realc’est-à-dire pratiquement la moitié d’entre eux. Certaines des confréries ayant des escortes très importantes, comme Triana et Coria del Río, ont depuis des années détourné leur traction mécanique vers des routes alternatives qui mènent aux points de repos et de séjour.

90% de trafic en moins

A cet égard, les alternatives envisagées pour les tracteurs tirant les landaus et les planteurs seront les suivantes. Raya de los Vázquez pour le tronçon allant du début de la Raya à Villamanrique jusqu’à Palacio del Rey et la Camino de los Playeros de ce point jusqu’au village d’Almonte. Une telle approche doit maintenant être synchronisée à la perfection, car certaines confréries utilisent ces routes au lieu de la Raya. « Tout doit être réalisé avec la collaboration et la bonne volonté des confréries », soutient Díaz de la Serna.

Deux tracteurs seront autorisés à accompagner les processions le long de la Raya Real pour assurer le service aux pèlerins qui se déplacent à pied, ainsi que le chariot du Simpecado. Avec cette mesure, la Matriz espère réduire de 90% le trafic des gros véhicules sur cette route pendant le pèlerinage.

Lire aussi:  Le maire Antonio Puente proclamera la Semaine Sainte à Triana

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *