mer. Fév 28th, 2024

Peut-on dire que les Italiens se sont appauvris ?  La Banque d’Italie, en collaboration avec la BCE, dans un rapport sur les comptes de distribution de la richesse des ménages italiens et européens, affirme que « les principaux indices d’inégalité sont restés substantiellement stables entre 2017 et 2022, après avoir augmenté entre 2010 et 2016 ».

Mais il y a un chiffre qui est en baisse et qui suggère une augmentation de l’inégalité. une possible augmentation des inégalités économiques et sociales affectant les familles de notre pays c’est le la valeur médiane du patrimoine net, qui est passée de près de 200 000 euros à un peu plus de 150 000 euros. .

Les ménages italiens ont vu leur patrimoine diminuer depuis la crise de la dette souveraine 

sans pouvoir retrouver les niveaux de richesse et d’aisance de 2011. Dans l’ensemble de la zone euro, le patrimoine net médian a atteint un plancher d’environ 100 000 euros en 2013, avant de remonter progressivement à plus de 140 000 euros en 2022.

Au cours de la même période, entre 2011 et 2022, l’indice de Gini, une mesure sommaire du degré d’inégalité dans la distribution, est resté stable, n’augmentant que de 0,67 à 0,71. Au lieu de cela, la part de la richesse nette détenue par les 5 % de ménages les plus riches est passée de 40 % à 48 %, tandis que les 50 % les plus pauvres en possédaient moins de 8 %. 
Néanmoins, l’Italie se situe en dessous de la moyenne européenne pour la concentration de la richesse, au même niveau que la France et derrière l’Allemagne, qui apparaît comme « le pays avec le plus haut degré d’inégalité en termes de richesse nette », lit-on dans le même rapport de Bankitalia.
Si l’on considère les richesse nette des ménages peut être lue à partir des données une augmentation de 29 % dans la zone euro au cours des 5 dernières années avec des chiffres de croissance plus élevés pour les propriétaires que pour les non-propriétaires.

Lire aussi:  Croisières. Départ du tour du monde (en 120 jours)

L’augmentation de la richesse des ménages ne s’accompagne que d’une modeste diminution des inégalités. en partie parce que les propriétaires, qui représentent plus de 60 % de la population, ont bénéficié de la hausse des prix de l’immobilier. Le patrimoine net de ces ménages propriétaires a augmenté de 27 % au cours des cinq dernières années. Le patrimoine des ménages non propriétaires (40 % de la population) n’a quant à lui augmenté que de 17 %.

Les 5 % les plus riches de la population, quant à eux, ont vu leur patrimoine diminuer « légèrement » entre 2016 et 2023, mais possèdent toujours plus de 43 % de l’ensemble du patrimoine des ménages de la zone euro. .
Des considérations similaires s’appliquent à notre pays, où la moitié de la richesse des Italiens est représentée par le logement Plus précisément, les maisons en propriété représentent les trois quarts de la richesse des ménages situés en dessous de la médiane, c’est-à-dire des 50 % les plus pauvres. Pour la classe « moyenne » ou « intermédiaire », qui correspond aux ménages dont la richesse nette se situe entre le 50e et le 90e centile, l’immobilier représente 70 % de la richesse. Pour les 10 % des ménages les plus riches, la richesse générée par l’immobilier représente un peu plus d’un tiers.

Si les ménages les plus pauvres, ainsi que la classe moyenne qui a vu sa richesse et son pouvoir d’achat s’éroder ces dernières années, peuvent compter principalement sur les dépôts et l’accession à la propriété comme source de richesse , plus diversifié est le portefeuille des ménages les plus riches  « pour lesquels, lit-on dans le rapport de la Bankitalia, près d’un tiers de la richesse est représenté par le capital-risque lié à la production, c’est-à-dire actions, participations  et les actifs réels destinés à la production ; tandis qu’un cinquième de la richesse est constitué de fonds communs de placement et polices d’assurance ». .

Lire aussi:  Commerce électronique. Rabais trompeurs et limitation des retours : Yoox se voit infliger une amende par l'autorité antitrust

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *