jeu. Mai 23rd, 2024

Qui aime encore la télévision traditionnelle aujourd’hui ? Qui l’utilise pour s’informer ? Qui suit encore le journal télévisé pour s’informer ? 

En lisant les données de l’Autorité de garantie des communications, Agcom, dans son Observatoire de la communication, on pourrait penser que de moins en moins de personnes sont intéressées par les bulletins d’information de la Rai, de Mediaset et de La7 ou suivent les chaînes. toutes les nouvellescomme Skytg24 ou RaiNews24. Surtout si l’on pense à la télévision traditionnelle et non à la streaming qui a également perdu quelque chose par rapport à 2022, la réduction de la consommation d’énergie. le créneau dit de « prime time  et dans la « journée moyenne » est frappante : on parle respectivement d’une baisse de 2,31 millions de téléspectateurs (-11%)  et 0,94 million (-10,4%) par rapport aux neuf premiers mois de 2019.

En détail Les trois chaînes de la Rai ont perdu environ 360 000 téléspectateurs (de 6,36 à 6,00 millions, soit -5,7 %). Rai 1 et Rai 2 affichent des baisses respectives de -6,9 % et -6,1 %, tandis que Rai 3 résiste un peu mieux, avec une baisse moins importante (-1,1 %). Les chaînes de Mediaset enregistrent une baisse d’environ 220 000 téléspectateurs (-4,2 %). Si Canale 5 (-2%) et Italia 1 (-2,6%) se maintiennent, Rete 4 est la plus mauvaise avec une baisse de -13,5%. Les audiences de La 7 ont baissé de 11,4% (de 0,97 à 0,86 million de téléspectateurs quotidiens). Des nouvelles positives pour TV8 et Nove qui ont augmenté de 13,1% (de 430 à 490 mille) et 10,4% (de 350 à 390 mille téléspectateurs) respectivement.

Baisse de l’audience des principaux journaux télévisés nationaux au cours des neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période en 2022 , dans le cadre de la baisse de l’audience de la télévision . L’analyse de l’évolution de l’audience de la soirée (18h30-20h30) montre, depuis le début de l’année, une baisse de 840 000 téléspectateurs (de 15,52 à 14,68 millions de téléspectateurs), tandis qu’une baisse de 640 000 téléspectateurs a été enregistrée dans la tranche 12h00-14h30 (de 12,93 à 12,28 millions de téléspectateurs).

En ce qui concerne l’ensemble des chaînes d’information, la situation n’est pas meilleure, bien au contraire.  RaiNews24, TGCom24 et Sky Tg24, dans leur ensemble sur un jour moyen, réduisent leur audience de 15,3% sur une base annuelle, observe l’Agcom, précisant que la réduction est moins marquée sur la tranche horaire 07h00-09h00 (-8,5%) et plus intense sur la tranche horaire 18h00-20h30 (-19,3%). Quant aux journaux télévisés, les audiences moyennes quotidiennes depuis le début de l’année sont inférieures à celles de 2019 (-15,6% en moyenne journalière), et presque divisées par deux (-49,3%) par rapport à la pandémie 2020.

Les années précédentes, les streaming a montré comment les habitudes de consommation culturelle étaient en train de changer notamment pour le visionnage de séries TV, de sports, de documentaires et même de films – les salles de cinéma étant en crise de spectateurs – : l’analyse, cette année, des heures passées par les internautes sur les différentes plateformes au cours des neuf premiers mois de l’année 2023, permet de le constater, avec une intensité différente, une contraction globale pour les principaux opérateurs à la seule exception du service Now de Comcast/Sky (+22,2%) .

Dans le détail, Netflix passe d’environ 291 millions d’heures au cours des neuf premiers mois de 2022 à 272 millions d’heures au cours de la même période de 2023, soit une réduction de 6,6 % ; De même, Amazon Prime Video verra également une diminution du temps passé à consulter ses sites et applications (-23,2%, de 52 millions d’heures au cours des neuf premiers mois de 2022 à 40 millions d’heures au cours de la même période de 2023), tout comme Disney+ et Dazn, qui diminueront tous deux si l’on considère le nombre total d’heures passées par les utilisateurs sur leurs sites et applications (qui passera de 22 à moins de 18 millions d’heures et de 8 à 5 millions d’heures de navigation totale au cours des neuf premiers mois de 2022 et de 2023, respectivement).

Par ailleurs, Netflix compte 8,8 millions d’utilisateurs uniques, en légère baisse (-1,7 %) par rapport à la même période en 2022, suivi par Amazon Prime Video avec 6,5 millions de visiteurs (+0,9 %) ; Disney+, avec plus de 3,5 millions d’internautes en moyenne, et Sky/Now, avec 1,1 million d’utilisateurs uniques en moyenne, enregistrent des croissances respectives de +0,9 % et +16,4 %), tandis que Dazn (2,1 millions d’utilisateurs uniques en moyenne) connaît une baisse de -10,8 % par rapport aux neuf premiers mois de l’année 2022.

Pour en revenir à l’information, si l’actualité va mal, c’est encore pire pour l’édition quotidienne La tendance négative déjà observée les années précédentes se confirme. Sur les neuf premiers mois de l’année 2023, il s’est vendu en moyenne 1,43 million d’exemplaires par jour, soit une baisse de 8,8 % sur un an et de 32,8 % par rapport à la même période en 2019. Le nombre d’exemplaires vendus quotidiennement en format papier (1,22 million depuis le début de l’année) en glissement annuel a baissé de 10 % (à 1,36 million en 2022) et de 37,2 % par rapport au chiffre correspondant de 2019 (1,94 million). Et les journaux en ligne n’ont pas compensé les pertes : en septembre dernier, 37,3 millions d’utilisateurs uniques ont été enregistrés, soit une baisse (-2 millions de visiteurs) par rapport à septembre 2022. Sur une base mensuelle, avec 28 millions et 633 mille utilisateurs uniques, ‘Corriere della Sera’ a été le site (et ses applications) le plus visité, suivi de ‘La Repubblica’ (27 millions et 853 mille utilisateurs) et de ‘Tgcom24’ (21 millions et 717 mille internautes).

On peut donc légitimement se demander comment on s’informe et quelles sont les sources d’information utilisées aujourd’hui . Et pour y répondre, il est sans doute judicieux de raisonner sur les croissance qui concerne les sites et les réseaux sociaux offrant un contenu essentiellement généré par l’utilisateur avec près de 39 millions d’utilisateurs uniques en septembre 2023. Ceci est confirmé par les données sur la croissance d’une année sur l’autre à la fois des visiteurs (+142 000) et du temps qu’ils passent à naviguer (22,5 heures dans le mois, soit environ 2 heures de plus qu’en septembre 2022). En limitant l’analyse aux services de réseaux sociaux, nous trouvons en tête de liste les plateformes attribuables au groupe Meta Facebook sensiblement stable à 36,7 millions d’utilisateurs par rapport à septembre 2022 et Instagram obtient 32,7 millions de visiteurs  enregistrant une croissance sur les neuf mois considérés. Tout aussi significative est l’évolution de Tik Tok  (Bytedance Group) et X (anciennement Twitter), qui ont enregistré, par rapport à septembre 2022, une augmentation de leurs visiteurs, respectivement de 25,5%  e 15%.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *