lun. Mai 27th, 2024

L’Etat prendra en charge les difficultés d’accès au crédit des couples avec plusieurs enfants pour l’achat d’un logement.  Mettre une rustine sur ce  »algorithme de dénatalité  » – comme il l’a appelé Avvenire ces dernières semaines – adoptées par de nombreuses banques, ce qui, au nom de la prudence, aboutit à la mise en place d’un système de gestion des risques. discriminer les familles nombreuses. 

C’est l’orientation qui se dessine ces heures-ci au Sénat, où un amendement déposé hier soir par les rapporteurs de la majorité Dario Damiano (Forza Italia), Elena Testor (Lega Nord) et Guido Quintino Liris (Fratelli d’Italia) inclut parmi les catégories prioritaires pour l’accès au crédit avec la garantie du fonds Consap également les couples avec au moins trois enfants de moins de 21 ans. Les limites de la finançabilité 80% du rapport entre le montant du prêt et le prix d’achat du bien immobilier dans le cas où le demandeur du prêt est une famille avec au moins trois enfants et un indicateur de situation économique équivalente (Isee) ne dépassant pas 40 mille euros par an ; un pourcentage qui passe à 85% dans le cas où le demandeur du prêt est une famille avec au moins quatre enfants (et un Isee ne dépassant pas 45 mille euros) ; et à 90% dans le cas d’une famille avec cinq enfants ou plus (et un Isee ne dépassant pas 50 mille euros par an).

La garantie Consap interviendrait également dans l’hypothèse de la subrogation de l’hypothèque initialement contractée pour l’achat du premier logement. Mettant fin à des cas comme celui de Giovanna, des Pouilles, qui n’a pas pu – avant l’explosion des taux – passer d’un taux fixe qui lui grugeait 550 euros par mois (régulièrement remboursés à l’institut de crédit) à un taux variable proposé par une autre banque de moins de 400 par mois, pour le simple fait qu’entre-temps, elle était devenue mère de quatre enfants.

L’amendement a déjà été examiné par le Mef, qui avait reçu un rapport et une proposition de Consap, mûrie à la suite d’une rencontre entre Alfredo Caltabiano, président national de l’Anfn – l’association qui regroupe et donne la parole aux familles nombreuses – et Domenico Menorello, coordinateur du réseau d’associations « Ditelo sui Tetti » avec l’administrateur délégué de Consap Vincenzo Sanasi D’Arpe. La réunion a été facilitée par le sous-secrétaire à la présidence du Conseil, Alfredo Mantovano.

Reconstructions le président de Consap Spa, Sestino Giacomoni : « Lorsque nous avons lu l’enquête de Avvenire nous avons immédiatement pris des mesures pour examiner la question et proposer nous-mêmes une solution au gouvernement. Aujourd’hui, nous sommes heureux d’apprendre que leamendement déposé à la manœuvre par les rapporteurs sur l’extension du Fonds pour le premier logement aux familles nombreuses.  C’est le début d’un chemin concret pour améliorer les instruments gérés par Consap afin de soutenir tous ceux qui ont besoin d’une aide concrète pour créer et élever une famille. Une aide réelle et facilement accessible de l’État, qui contribuera certainement à encourager les naissances  et à stériliser le triste « algorithme de dénatalité » que vous dénoncez, en donnant la possibilité aux « familles nombreuses » d’élever leurs enfants dans un environnement confortable, en regardant l’avenir avec plus de sérénité. Nous entendons poursuivre cette voie avec détermination ». Sestino Giacomoni revient pour proposer – comme il l’avait fait à l’occasion du 30ème anniversaire du Consap organisé à la Chambre des députés le 23 novembre dernier – « l’utilité d’une politique de l’emploi ». d’une table technique permanente à la Consap (en tant que gestionnaire du Fonds Prima Casa), avec Abi, Ania, Ivass, les associations professionnelles et toutes les parties prenantes « .

Dès aujourd’hui ou vendredi au plus tard, l’amendement devrait être voté par la cinquième commission du Sénat, celle consacrée au budget, avec l’avis favorable des différentes administrations de l’Etat, en premier lieu celle du ministère de la Famille, de la Naissance et de l’Egalité des chances présidée par Eugenia Roccella, qui suit également le « dossier » grâce à ses collaborateurs. Une fois passé en commission, le texte devrait arriver au Sénat avant les vacances de Noël et être approuvé par la Chambre des députés – où il arrivera blindé – entre Noël et le Nouvel An.

Si la proposition était adoptée, il s’agirait d’un « premier pas très important vers l’élimination des obstacles rencontrés dans le cadre de la politique de l’emploi ».l’accès aux prêts hypothécaires pour les couples ayant plusieurs enfants  – observe Alfredo Caltabiano, président de l’Anfn -. Nous attendons maintenant une démarche similaire de la part des banques, afin qu’elles reconnaissent l’importance de l’accès au crédit pour les couples ayant plusieurs enfants. le rôle social des enfants, à inclure dans les critères de durabilité sociale. au même titre que les questions environnementales. Une question que nous aimerions discuter avec Abi et Bankitalia ».

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *