sam. Juil 13th, 2024

Lindustrie du meuble en bois termine l’année avec un signe négatif, mais se tourne vers 2024, qui pourrait ramener des chiffres positifs pour le secteur, notamment grâce aux exportations. . Le secteur a enregistré -7,8% au cours de la période janvier-septembre 2023 par rapport à la même période de l’année dernière ; tandis que les exportations, qui représentent 41%, se sont établies à -7,5% et le marché intérieur à -8,1%, selon le rapport du centre d’études. FederlegnoArredo  sur un échantillon représentatif d’entreprises et diffusée aujourd’hui à l’occasion de la présentation du rapport de la Commission européenne. Salone del Mobile 202 4 . La baisse du macrosystème du meuble devrait être plus contenue (-3,7%) avec une aggravation limitée sur le marché intérieur (-0,9%), tandis que le marché étranger est à -6%. Pour le macrosystème du bois, l’année pourrait se terminer avec une baisse globale de 11,5% (-11,6% pour l’Italie, -11,1% pour les exportations).
Avec la fin de l’année 2023, on peut donc dire que s’achève une période exceptionnelle pour le secteur, qui pendant une longue période – pendant et immédiatement après la pandémie – a été le protagoniste d’une saison dépassant toutes les attentes, avec des chiffres difficiles à répéter parce qu’ils étaient le résultat d’un moment historique dans lequel la maison et l’habitat étaient au centre des chapitres de dépenses pour les familles du monde entier. Avec la fin de Covid, les habitudes de consommation se sont à nouveau diversifiées sans oublier le conflit qui a éclaté en Ukraine et enfin un « recul, certes compréhensible, sur certaines primes au logement », comme l’indique le rapport. De quoi rendre plausible un retour aux niveaux de 2019. Désormais, selon Claudio Feltrin, président de FederlegnoArredo, « une période d’ajustement et de normalisation nous attend, qui doit toutefois s’inscrire dans un contexte international instable, ennemi de l’entreprise et des marchés ». . Mais pour l’année prochaine, ajoute-t-il, « il y a une lueur d’espoir ».  qui pourrait ramener le secteur au signe positif avec +2%, l’Italie à -0,7 et les exportations à croître à nouveau de 6,8%. Une bouffée d’air frais qui atténue les difficultés de cette année avec les marchés traditionnels – à commencer par l’Allemagne et les Etats-Unis – en grande difficulté, auxquels il faut évidemment ajouter les zones de guerre et la Chine. Le Moyen-Orient, principalement l’Arabie Saoudite, mais aussi les Emirats Arabes Unis et l’Inde, sont à contre-courant de la tendance. Pour le macro-système de l’ameublement, on prévoit globalement +5%, avec une meilleure évolution pour les pays étrangers (+7,5%) que pour l’Italie, qui reste positive à +3,2% ».
Le Salone del Mobile – le principal salon du meuble et du design, qui en est à sa 62e édition, se tiendra comme toujours à Milan dans la semaine du 16 au 21 avril.  – Pour Feltrin, ce sera donc « l’occasion pour nos entreprises de mesurer si, et comment, elles ont su interpréter les scénarios en constante évolution, en ayant la possibilité de rencontrer des opérateurs du monde entier, de comparer les différents marchés et de jeter les bases des investissements de 2025 ».

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *