lun. Mai 27th, 2024

En octobre, l’emploi continue de progresser : par rapport au mois précédent, l’augmentation ne concerne que les salariés permanents, qui dépassent les 15 millions 700 mille. Telle est l’image que donne l’Istat du marché du travail. En particulier, en octobre, sur une base annuelle, il y a eu près d’un demi-million d’emplois « fixes » en plus, c’est-à-dire plus de salariés permanents. Si l’on compare le trimestre août-octobre 2023 au précédent (mai-juillet), on constate une augmentation du niveau de l’emploi de 0,4 %, soit un total de 104 000 personnes employées.

Le nombre de personnes en emploi s’élève à 23 694 milliers et, par rapport à octobre 2022, montre une augmentation de 455 milliers de salariés permanents et de 66 milliers d’indépendants ; le nombre de salariés temporaires, en revanche, est inférieur de 64 milliers. Sur une base mensuelle, les taux d’emploi et de chômage ont augmenté pour atteindre respectivement 61,8% et 7,8% (+0,1%), tandis que le taux d’inactivité a diminué pour atteindre 32,9%. En un mois, il y a eu 27.000 nouveaux employés.

L’ISTAT explique que l’augmentation de l’emploi « est généralisée parmi les hommes, les femmes, les employés permanents et dans tous les groupes d’âge, à l’exception des 35-49 ans, qui sont pratiquement stables ; les employés temporaires et les travailleurs indépendants sont en baisse ». Le taux d’emploi s’élève à 61,8% (+0,1 point) ». La croissance du nombre de personnes à la recherche d’un emploi (+2,3%, soit +45 mille unités) concerne également les hommes et les femmes et touche toutes les tranches d’âge à l’exception des 35-49 ans qui enregistrent une légère baisse. Le taux de chômage total a augmenté à 7,8% (+0,1 point), le taux de chômage des jeunes à 24,7% (+1,5 point). La baisse du nombre d’inactifs âgés de 15 à 64 ans (-0,6%, soit -69.000) est enregistrée chez les hommes et les femmes et dans tous les groupes d’âge, à l’exception des plus de 50 ans. Le taux d’inactivité est passé à 32,9% (-0,2 point).
La croissance de l’emploi, observée en comparaison trimestrielle, est associée à une augmentation des demandeurs d’emploi (+0,3%, soit +6 mille unités) et à une diminution des inactifs (-0,9%, soit -116 mille unités).

Le nombre d’actifs occupés en octobre 2023 a dépassé celui d’octobre 2022 de 2,0% (+458 mille). L’augmentation concerne les hommes, les femmes et tous les groupes d’âge, à l’exception des 35-49 ans en raison de la dynamique démographique négative : le taux d’emploi, qui dans l’ensemble est en hausse de 1,2 point de pourcentage, augmente également dans ce groupe d’âge (+0,8 point) car la diminution du nombre de 35-49 ans ayant un emploi est moins marquée que celle de l’ensemble de la population correspondante. Par rapport à octobre 2022, le nombre de personnes à la recherche d’un emploi a augmenté (+0,9%, soit +17.000) et le nombre d’inactifs âgés de 15 à 64 ans a diminué (-4,2%, soit -531.000).

Baisse de l’inflation

L’inflation a continué à baisser en novembre : selon les estimations préliminaires de l’ISTAT, elle est tombée à 0,8 %, une valeur qui n’avait pas été enregistrée depuis mars 2021. Plus précisément, sur la base des données provisoires, l’indice national des prix à la consommation pour l’ensemble de la collectivité (INCA), brut du tabac, a enregistré en novembre une baisse de 0,4 % sur une base mensuelle et une hausse de 0,8 % sur une base annuelle, contre +1,7 % le mois précédent. Cette nouvelle baisse a encore été affectée par l’évolution favorable des prix des biens énergétiques, la dynamique de certains types de services et la nouvelle décélération du rythme de croissance des prix des produits alimentaires (+6,1%), en particulier de la composante transformée, qui a freiné la croissance en glissement annuel des prix du « chariot de supermarché » (+5,8%). Le taux d’inflation supposé pour 2023 est de +5,7%.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *