sam. Juil 20th, 2024

Un taux d’emploi record mais un taux d’inadéquation très élevé qui met les entreprises en difficulté.

Ce sont des chiffres très positifs, ceux qui ressortent de l’enquête de la Bulletin annuel 2023 du système d’information Excelsior, réalisé par Unioncamere et Anpal,  et publié à l’occasion de la 32e édition de Job&Orienta, le salon de l’orientation, de l’école, de la formation et du travail qui s’est tenu à Vérone.

Plus de 5,5 millions d’emplois prévus par les entreprises  en 2023 avec des contrats à durée indéterminée ou à durée déterminée de plus de 30 jours : 330 000 de plus qu’en 2022 (+6,4%)  et près de 894.000 de plus qu’en 2019 (+19,4%). L’évolution positive de l’emploi dans le secteur privé cette année, malgré une conjoncture moins favorable au second semestre, est due notamment à l’effet moteur du secteur touristique qui dépasse 1,1 million d’embauches prévues (+160 mille par rapport à 2022 et +291 mille par rapport à 2019), le commerce, avec près de 749 mille contrats (+77 mille et +59 mille respectivement), la construction (+40 mille et +177 mille, pour un total de 549 mille embauches) et l’industrie manufacturière (avec 957 mille entrées, +22 mille sur 2022 et +103 mille sur 2019).

L’inadéquation continue d’augmenter pour tous les profils recherchés, s’établissant à 45,1 % des embauches,  en hausse de 4,6 points de pourcentage par rapport à 2022 et de 18,7 points de pourcentage par rapport à 2019. En particulier, la part critique pour les travailleurs qualifiés atteint 60,3 %. Pour plus de 8 recrutements sur 10, les candidats doivent avoir au moins un diplôme de l’enseignement secondaire : plus de 800 000 contrats pour des profils de l’enseignement supérieur (diplôme universitaire ou ITS Academy) et plus de 3,5 millions de postes offerts pour des professions avec une qualification technico-professionnelle et l’enseignement et la formation professionnels. Il y a 65,5 % de diplômés de l’ITS Academy, 49 % de diplômés universitaires et 46,9 % de diplômés professionnels/qualifiés.

« Plusieurs facteurs expliquent le taux élevé d’inadéquation enregistré à nouveau cette année – souligne le président de l’Unioncamere, Andrea Prete  – L’orientation des jeunes est certainement un levier sur lequel il faut agir immédiatement. Il y a des formations, comme l’Its Academy, qui assurent des taux d’emploi très élevés. Ce sont des choix réfléchis qui assurent de grandes opportunités ».

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *