mer. Mai 22nd, 2024

Le groupe Enel confirme son objectif de fermer toutes les centrales au charbon restantes d’ici 2027, sous réserve de l’autorisation des autorités compétentes. En ce qui concerne la conversion des centrales au charbon, Enel souligne qu’il évaluera les meilleures technologies disponibles, sur la base des besoins indiqués par les opérateurs de réseaux de transmission. Enel a confirmé ce matin, lors du Capital Markets Day en cours à Milan, son ambition d’atteindre zéro émission dans tous les domaines d’ici 2040. Sur le front de la durabilité environnementale, Enel entend continuer à réduire ses émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre, conformément à l’Accord de Paris et au scénario 1,5°C, tel que certifié par l’initiative Science Based Targets.

Dans les énergies renouvelables Enel a prévu des investissements bruts d’environ 12,1 milliards d’euros entre 2024 et 2026, sur un total de 35,8 milliards d’euros, et les décisions d’investissement seront « plus sélectives, grâce à la diversification des technologies et des pays, à l’amélioration des rendements et à la réduction des risques, également en tirant parti des partenariats ». La stratégie 2024-2026 vise à investir dans l’éolien terrestre, le solaire et les batteries de stockage. « Un facteur clé, explique le groupe, sera l’innovation, en utilisant le repowering pour augmenter l’efficacité des centrales et réduire les coûts de production, ainsi que les batteries de stockage pour améliorer la flexibilité du système électrique et la gestion de la charge ».

« La stratégie que nous annonçons aujourd’hui vise à transformer le groupe Enel en une organisation plus légère, plus flexible et plus résistante, prête à relever les défis et à saisir les opportunités qui pourraient se présenter à l’avenir », a souligné l’administrateur délégué Flavio Cattaneo, « Au cours des trois prochaines années, nous adopterons une approche plus sélective des investissements, afin de maximiser la rentabilité et de minimiser les risques. Nous nous concentrerons sur nos principaux pays en mettant en œuvre des stratégies intégrées, axées sur les réseaux, les énergies renouvelables et la création de valeur dans le segment de la clientèle avec des offres commerciales groupées ». « La discipline financière, a poursuivi M. Cattaneo, sera le fondement de notre stratégie visant à améliorer la génération de trésorerie et l’efficacité, tandis que le développement durable continuera à guider nos décisions commerciales. En mettant en œuvre ces actions et en atteignant nos objectifs, nous serons en mesure de renforcer la position financière du groupe et d’accroître la création de valeur, garantissant ainsi un rendement solide à nos actionnaires. »

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *