mer. Avr 24th, 2024

Bonnes nouvelles sur le front de l’emploi. Plus de 5,77 millions de nouvelles relations de travail activées contre 4,5 millions résiliées : sur les huit premiers mois de l’année 2023, on observe un solde positif de contrats approchant le million. Il s’agit précisément de plus de 968 mille relations de travail dans le secteur privé non agricole hors travail domestique. Le bilan des contrats entre janvier et août est le dernier en date. Observatoire de l’Inps sur le travail précaire  selon lequel près d’un tiers de ces relations de travail supplémentaires concernent des contrats à durée indéterminée. Un chiffre qui marque un solde positif de 310.763 unités, en légère hausse par rapport aux 272.811 de la même période de 2022. Au total, explique l’Inps, le nombre d’embauches activées par les employeurs privés entre janvier et août s’élève à 5 477 000, en légère baisse par rapport à la même période de 2022 (-0,8 %), principalement en raison de la diminution de celles en CDI. La hausse des relations stables a été possible grâce à l’augmentation des conversions (517 000, +5% par rapport aux huit premiers mois de 2022) et à la baisse des ruptures de CDI ( -7%). Le nombre total de cessations d’emploi jusqu’en août 2023 s’élève à 4 509 000, en baisse par rapport à la même période de l’année précédente (-2%). Dans la pratique, les entreprises ont embauché un peu moins de contrats stables, mais ont gardé plus de personnel au travail que l’année dernière. Les activations de relations de travail incitatives au cours des huit premiers mois de 2023 – qui prennent donc en compte à la fois les embauches et les changements contractuels – affichent une baisse de 2 %, principalement en raison de la diminution des exonérations totales de cotisations pour les jeunes et les femmes. L’établissement « Decontribuzione Sud » continue d’afficher une croissance (+5 %), confirmant qu’il s’agit de l’établissement ayant l’impact le plus important, du moins en ce qui concerne le nombre de salariés concernés. Le solde annualisé, c’est-à-dire la différence entre les flux d’embauches et de cessations d’activité au cours des douze derniers mois, qui identifie la variation tendancielle en glissement annuel des postes de travail en août, affiche un solde positif de 485 000 emplois. Plus des trois quarts de l’augmentation globale sont dus aux contrats à durée indéterminée, avec 370 000 emplois supplémentaires. Cependant, le mois d’août présente toujours une tendance très saisonnière : le solde total des relations de travail est négatif de 185 582 et se compare à un solde négatif de plus de 192 000 pour le même mois de 2022. Le signe négatif du mois concerne également les changements de contrats stables (-13.254), mais le chiffre est toujours meilleur qu’en août 2022.

Des centaines d’offres du secteur privé 

À l’occasion du 140e anniversaire du début des opérations, Edison  se tourne vers l’avenir avec un plan stratégique de développement à l’horizon 2030 qui prévoit dix milliards d’euros d’investissements et l’objectif de doubler sa marge brute d’exploitation pour la porter entre 2 et 2,22 milliards. Le groupe contrôlé par le géant français Edf mise également sur le nucléaire et envisage, si les conditions sont réunies pour son retour en Italie, la construction de deux centrales de nouvelle génération d’ici 2040. De nouvelles embauches sont également en cours pour relever les défis de l’avenir. Sont prévus « 300 embauches par an jusqu’en 2030.  C’est, explique-t-il Nicola Monti,  Directeur général d’Edison – Environ 50 % des embauches seront orientées vers les jeunes diplômés et les diplômés récents, principalement avec un cursus scolaire dans les disciplines de l’acier, dont 60 % seront insérés dans tous les sites et usines territoriales qui accueilleront les nouveaux investissements. La composante féminine représentera au moins 40 % des nouveaux placements dans les écoles secondaires. Le Groupe Clerici  – un point de référence en Italie pour la distribution de produits de plomberie et d’ameublement de salle de bains – étend son réseau de points de vente  dans tout le pays, poursuivant ainsi la stratégie de couverture étendue du territoire initiée ces dernières années. L’entreprise lombarde (dont le siège est à Brescia) a en effet lancé un programme qui, d’ici à la fin de 2023, verra l’ouverture de huit nouveaux magasins dans cinq régions du nord de l’Italie  où elle est déjà présente, avec l’ajout de plus de 70 personnes . Beconcept , agence web créative  valence , connaît une forte croissance avec un chiffre d’affaires de une augmentation annuelle moyenne du chiffre d’affaires de 30 Au cours des deux prochaines années, elle a l’intention d’investir davantage dans le renforcement et l’élargissement de son équipe. C’est pour cette raison qu’elle a ouvert 12 nouveaux postes : deux gestionnaire des médias sociaux, adirecteur du rt, fotographe, vidéateur, motion graphiste, deux business developer, full-stack developer Php, coywriter, me spécialiste du marketing, wdéveloppeur de presse. Pour plus d’informations :  https://beconcept.studio/.  L’agence pour l’emploi Nhrg  prévoit d’ouvrir plusieurs agences dans le Nord et le Centre l’année prochaine et, compte tenu de la croissance en cours, de renforcer le personnel existant. Les recherches actuelles concernent :
– Trois directeurs d’agence  
Sites : Venise/Trévise, Milan, Florence ; 
– Consultants de trois heures 
Localisations : Venise/Trévise, Florence ; 
– Due Hr account &amp ; consultant : 
Lieu : Turin ; 
– Deux comptes de vente 
Lieu : Milan. 
Pour plus de détails sur les profils recherchés et pour envoyer votre CV, veuillez vous rendre à l’adresse suivante www.nhrg.it  dans la section des offres d’emploi.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *