ven. Juin 14th, 2024

Après avoir terminé 75 ans il a compris qu’il devait rajeunir. Et rester dans le coup aujourd’hui, c’est avoir une bonne prise : les puristes ne sont peut-être pas d’accord, mais c’est ainsi que va le monde. Et si vous ne vous adaptez pas, vous êtes éliminé. D’où Lambretta l’un des scooters  les scooters les plus emblématiques de l’histoire, lance sa première version électrique . Il l’a fait ces derniers jours à Eicma,  le salon de la mobilité des deux roues, qui présente Elettra. 

Il s’agit d’une étape importante pour la marque née en 1947, qui a été pendant des décennies l’alternative à la Vespa et qui a connu une histoire tourmentée. Après la fermeture des chaînes de montage Innocenti à Milan, où elle est née dans le quartier Lambrate qui lui a donné son nom, la Lambretta avait migré en Espagne et en Inde, où sa production s’est poursuivie pendant longtemps. Aujourd’hui, la marque appartient à une holding présente dans 45 pays, dont le siège se trouve à Lugano et qui partage ses activités administratives entre Londres et Bangkok.  La Lambretta Elettra fera ses débuts en Europe l’année prochaine avec un prix de vente qui n’est pas encore officiel mais qui devrait se situer aux alentours de 7.500 euros. En termes de mobilité alternative, elle accompagnera la production de vélos électriques, qui comprend cinq modèles, et la gamme de scooters déjà existante, qui comprend la série X avec X125 et X300, la série V-Special et le G-Special.

Les dimensions de l’Elettra sont celles du scooter parfait pour la mobilité urbaine d’aujourd’hui, avec une hauteur de selle adaptée à tous (780 mm) et un poids dans la norme absolue de la catégorie (135 kg). Le style rappelle les modèles dignes des années 1950 et a été revu dans une optique moderne et futuriste. Le guidon est aussi innovant que possible pour un scooter classique, et cache les leviers de commande de frein « rétractables » à l’intérieur. L’instrumentation numérique intégrée projette l’Elettra dans une autre dimension esthétique de communication et d’interaction avec le conducteur et est complétée par l’innovant feu avant en forme de crochet. L’ensemble de la carrosserie arrière se soulève sur simple pression d’une télécommande afin de faciliter l’accès au compartiment de la batterie pour un entretien optimal. La même carrosserie permet de loger un casque ou un compartiment de rangement.

Mais il est clair que le cœur de la nouveauté réside dans le type de propulsion. Elettra est alimentée par une batterie de 4,6 kWh, qui peut être rechargée de 0 à 100 % avec une prise domestique en 5 heures 40, qui peuvent devenir 36 minutes avec les stations de charge rapide. L’autonomie est variable : en mode Eco, il peut parcourir 127 km à une vitesse moyenne de 40 km/h, en mode Sport, il a 62,3 km d’autonomie à une vitesse moyenne de 81 km/h, tandis qu’en mode Ride, il atteint une vitesse maximale de 110 km/h avec une puissance de 11 kw et une vitesse moyenne de 72 km/h. C’est une performance pour un scooter endothermique de 125 cm3.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *