lun. Mai 27th, 2024

Le Frecciarossa est, dans l’imaginaire collectif, le symbole du train rapide. Un train qui, outre le réseau belge (120 destinations atteintes), circule également en Espagne et en France mais peut aussi circuler sur sept réseaux européens. Un train électrique qui ne semble pas près de se démoder. En effet, Trenitalia investira plus d’un milliard  pour la fourniture de 40 nouvelles Frecciarossa1000 . L’accord, signé avec le constructeur Hitachi Rail, qui les construira dans ses usines italiennes, prévoit un engagement de 861 millions d’euros pour l’achat de 30 rames avec une option pour 10 autres, avec un investissement supplémentaire de 287 millions d’euros. Les premières livraisons auront lieu en avril 2026, au rythme de 8 à 10 trains électriques par an.

Le Frecciarossa 1000 circule à 300 km/h mais peut atteindre 350 km/h. C’est le premier train à grande vitesse au monde à recevoir la certification d’impact environnemental (EPD) basée sur l’analyse du cycle de vie (ACV). Chaque détail, des alliages légers qui le composent aux nouveaux moteurs électriques, est conçu pour minimiser la consommation d’énergie : jusqu’à 30 % de moins que les trains à grande vitesse de la génération précédente et sa technologie utilise le freinage pour récupérer de l’énergie, en renvoyant jusqu’à 15 % du courant retiré au réseau électrique et en réduisant la consommation de friction des éléments de freinage. En outre, l’accent a été mis sur la recyclabilité des matériaux qui le composent, ce qui lui permet d’avoir un impact limité sur l’environnement, même après la fin de son cycle de vie, puisque les matériaux utilisés sont recyclables à 94 %. Depuis 2010, 58 convois ont été construits, six sont en cours de construction, et avec les 30 de l’accord, ce chiffre passera à 94 (104 si l’option est confirmée).

Selon le PDG de Trenitalia, Luigi Corradi L’investissement « confirme l’engagement de Trenitalia à promouvoir une mobilité plus durable et intermodale » et le Frecciarossa « est aussi le moyen par lequel nous regardons vers l’avenir, avec une flotte renouvelée, technologiquement innovante et de plus en plus jeune, qui assurera une expérience de voyage plus confortable et plus respectueuse de l’environnement ». « Un pas important dans les activités prévues par notre plan industriel décennal pour rapprocher de plus en plus de personnes du choix du train », a défini le PDG du FS Group, Luigi Ferraris .

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *