mer. Mai 22nd, 2024

Le patron de la Requin de Trapani Valerio Antonini s’est entretenu avec Tuttosport, en commençant par réitérer les objectifs du projet. « Et je les confirme : le basket-ball en Serie A et le football, je veux immédiatement le C, pour construire dans quelques années une équipe de Serie B », déclare Antonini, qui poursuit : Penser grand et unir les deux sports dans cette réalité est également crucial pour les retombées économiques. Et la ville s’est réveillée. Au club de basket, j’ai immédiatement envoyé un message : que personne ne pense à une gestion axée sur l’A2, des joueurs aux dirigeants. La réponse de l’équipe qui met de côté l’égoïsme et abandonne l’idée de devenir un rouleau compresseur est le résultat le plus important en tant que président. Nous attirons des convoitises, mais l’avocat Agnelli, que je considère comme le plus grand, disait que les convoitises s’adressent aux vainqueurs. J’espère donc être le plus envié ».

Prêt pour le passage à l’A et au professionnalisme. « Nous sommes prêts, nous avons un système qui dépasse les 3500 places, nous sommes très optimistes, beaucoup disent que cette présomption est fausse. Mais si quelqu’un qui a dépensé le quart de ce que j’ai dépensé envisage de passer à la catégorie A, pourquoi ne le ferais-je pas ? Si nous ne réussissions pas, ce serait une déception difficile à accepter, je ne veux pas l’envisager. Tout le monde ici est privilégié et reçoit des salaires privilégiés. Ils le méritent. Mais en fin de compte, un président veut des résultats. En réponse, cependant, j’essaierai encore, je n’abandonnerai pas.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *