jeu. Juin 13th, 2024

L’ALGORITHME DE CHIARASTELLA – Grand professionnel, il prend soin de son corps et de son alimentation, pratique le yoga. Il ne manque jamais une séance d’entraînement, aussi intense que si c’était la plus importante de l’année. Dans le jeu, il est toujours en mouvement, un algorithme d’aide défensive, il est coriace, il sait utiliser le sifflet, il est dominé par le désir d’arracher des rebonds malgré son 1,96 en tant que petit attaquant. Son mantra est qu’il ne peut jamais subir son adversaire deux fois de la même manière, battu une fois, il ne se reproduit guère la seconde fois. Il y a tout cela derrière la réalité d’Albano Chiarastella (photo), un Argentin de Bahia Blanca avec des origines dans les Marches, arrivé en Italie en 2005, à Agrigente depuis 2011 (avec deux saisons entre les deux à Biella), âgé de 38 ans le 21 octobre dernier. Et capable contre Cantù d’une performance de 23 points en 37 minutes (6/6 à 2, 3/3 à 3, 2/5 aux lancers francs, 9 rebonds, 8 passes) pour une évaluation de 39 points qui représente son meilleur score de tous les temps. Faisant mieux que les 33 du 19 mai dernier, lors du match 3 des playoffs contre Vanoli Cremona.
ELI BROOKS ET LES BUZZER BEATERS DE L’A2 – Celui d’Eli Brooks, avec le tir à 3 points qui a permis au Pallacanestro Trieste de remporter le derby contre Udine, est certainement à l’heure actuelle le buzzer-beater avec l’impact spécifique le plus élevé. Considérant, en outre, que la situation du club julien, grâce à deux succès à 3 points en cinq jours (le premier à Piacenza), est maintenant plus sereine. Jusqu’à présent, parmi les paniers décisifs pour la victoire au buzzer, il y avait eu ceux de Matteo Fallucca (Luiss, sur le parquet de Monferrato) et de Justin Johnson (Rimini, dans la prolongation contre Verona.
TRAPANI ET LES CHOCS DE LA DROITE VERTE – Très intéressante, au prochain tour, l’avancée de samedi entre Trapani Shark et Reale Mutua Torino aussi à la lumière des chocs directs entre les quatre meilleures équipes du Groupe Vert, parmi lesquelles Cantù et Treviglio. Jusqu’à présent, Cantù (2-1) et Treviglio (1-2) ont disputé toutes les confrontations directes. Celui qui gagnera samedi au PalaShark s’emparera de Cantù, le perdant aura un bilan négatif comme Treviglio. Anomalie car, parmi les meilleurs, il y a eu trois matches avec des marges finales très élevées : +21 du Torino à Treviglio, +18 de Trapani à Treviglio, +16 de Cantù à Trapani. Et un seul défi équilibré, la razzia de Treviglio sur Cantù (90-89). Rappelons que, compte tenu de la qualification pour la Coppa Italia, le nouveau règlement promeut les deux premiers au Final Four à l’issue du tour retour (après 22 matches). Et non plus au premier tour.
MAYFIELD A PRIS ORZINUOVI – La deuxième victoire de la saison d’Agribertocchi, dans le délicat choc salvateur avec Chiusi, a certifié l’intégration complète de DeMario Mayfield, protagoniste d’une performance de 22 points en 30′ d’utilisation (7/13 du terrain). Signé pour remplacer Wesson (de six ans son cadet), blessé, dans la troisième équipe italienne après Ferrara et Turin, l’Américain au passeport irakien tourne à 15,9 points et 4,9 rebonds, avec 56% à 2′ et 41% à 3′ en 28′ d’utilisation moyenne. Wesson, dans les deux sorties de la Supercoppa, avait 12,5+6,5 avec 57% à 2′ et 33% à 3′ en 25′.
LES BONNES JAMBES DU JUVI – Dans le cinquième succès de Ferraroni, lors du report contre Milano, la deuxième moitié du dernier quart-temps a été terrifiante : à partir du dépassement survenu à 5’19 » de la fin (70-69) l’équipe de Luca Bechi allait produire une qualité offensive capable de 6/7 à 2, 3/3 à 3 et 6/6 aux lancers-francs, pour un partiel de 27-13. Le 32-16 global dans la dernière fraction était aussi le signe d’une excellente condition athlétique. Le mérite revient également aux rotations profondes pour un roster où l’on passe des 29 minutes de Medford aux 17 de Timperi, et il y en a neuf dans cette fourchette. Ce qui donne une grande implication, si dans cette partie, pas moins de trois joueurs ont marqué sept points : Tortù, Medford et Musso. Juvi, désormais à 10 ans, avait mis 16 journées de championnat pour marquer le même nombre de points la saison dernière. Et il attend toujours de pouvoir aligner Cotton, en convalescence après des problèmes musculaires, mais pas encore prêt.
MIANI ET ROMAGNA… SON – Gabriele Miani a commencé la saison en fanfare, avec 13,4 points et 5,9 rebonds en 24,9 minutes, deux records en carrière. L’ailier de 202 centimètres, originaire de Codroipo et qui en est à sa quatrième année à Cividale, a mené son équipe à un succès important contre Rimini, avec une performance de 23 points, 13 rebonds et 34 rebonds, marquant également les paniers décisifs en prolongation. Trois jours plus tôt, contre Forlì, une autre équipe de Romagne, il avait marqué 24 points et pris 12 rebonds, mais cette fois-ci, cela n’a pas suffi pour remporter la victoire, dans un autre match qui s’est terminé en prolongation. Manifestement, il a une prédilection particulière pour les équipes de Romagne, car à l’exception des deux matchs mentionnés, il n’avait jamais réalisé de double-double, ni la saison dernière, ni la saison en cours…
HOT NARDÒ – L’une des équipes du moment est certainement la HDL Nardò, qui en est à sa quatrième affirmation consécutive. L’équipe de Salento a battu Cento dans un match à l’extérieur après une prolongation, atteignant ainsi les 50% de victoires, après un début de championnat à 0-4, également en raison d’un calendrier très compliqué (ils ont affronté Udine, Forlì, Trieste et Fortitudo Bologna dans cet ordre). Les deux joueurs américains étaient à l’honneur : Russ Smith, avec un record de 35 points et 10 rebonds, et Wayne Stewart, 24 points et 6 rebonds, auteur du triple qui a amené le match en prolongation, puis le vainqueur.
VIGEVANO GAGNE ET DÉCOUVRE LEARDINI – Première victoire extérieure pour ELAchem Vigevano, qui renoue avec le succès après quatre défaites avec une affirmation convaincante sur le terrain de Latina. Dans un match avec cinq hommes à deux chiffres, à souligner l’excellente performance de Giacomo Leardini, 14 points en 25 minutes, avec 5/6 du terrain, 6 rebonds et 3 passes décisives. Le petit attaquant de la classe 99, 198 centimètres, doit être considéré comme sa première et véritable expérience en Serie A2, après ses débuts à Trévise, un club dans lequel il a joué sa jeunesse, remportant le Scudetto des moins de 20 ans en 2018. Ensuite, plusieurs années en Serie B avec Lugo, Sangiorgese, Crema et Legnano, où il a joué les deux dernières saisons.
FORTITUDO, LA CONTINUITÉ DES USA – Flats Service Fortitudo Bologna remporte son septième match sur sept (seule équipe invaincue des championnats nationaux) dans un sprint contre Assigeco Piacenza. Dans une soirée où Pietro Aradori a marqué 26 points, égalant son maximum dans une saison qui s’approche à grands pas, il faut souligner les doubles-doubles des deux attaquants américains : Deshawn Freeman (centre, 2,03, promotion 94) a signé 21 points et 11 rebonds, tandis que Mark Ogden (power forward, 2,06, également né en 1994) a terminé avec 19 points et 14 rebonds. Tous deux ont dépassé les 30 points (38 Freeman, 30 Ogden) et tous deux en étaient à leur troisième double-double, le premier en tant que paire. Faisant preuve d’une grande continuité dans leurs performances, ils ont pratiquement toujours dépassé les deux chiffres pour les points marqués ; la seule exception étant Ogden, qui s’est arrêté à 9 points contre Forlì. Jusqu’à présent, le choix de la Caja de miser sur deux étrangers dans les rôles d’attaquant et de centre a été décidément payant.
LISTE DES BLESSURES, LES BLESSURES A LONG TERME – Plusieurs équipes doivent faire face à des blessures importantes de certains joueurs, telles qu’elles empêchent leur retour à court terme. Nous essayons de les résumer ici. Torino : Federico Poser sera absent jusqu’à la fin du mois de novembre en raison d’une blessure bénigne à l’adducteur gauche. Milan : Ion Lupusor (traumatisme testiculaire, résolu chirurgicalement) et Gerald Beverly (opération du genou gauche). Les deux joueurs devraient revenir au début du mois de décembre. Juvi Cremona : Niccolò Giulietti est probablement absent pour la saison en raison d’une rupture du ligament du genou gauche. Vigevano : Lorenzo D’Alessandro est toujours indisponible en raison d’une inflammation du muscle psoas, qui le gêne depuis le début de la saison. Monferrato : problèmes de dos pour Agustin Fabi, absent depuis le 11 octobre. La date de retour n’a pas encore été déterminée. Cantù : Luca Cesana souffre d’une fasciite plantaire et le capitaine Filippo Baldi Rossi a manqué le dernier match à Agrigento en raison d’un épanchement du triceps de la jambe droite. Real Sebastiani Rieti : Alvise Sarto a été opéré du pied droit, suite à une atteinte du métatarse. Il devrait être de retour début janvier. Chiusi : Kahliel Spear souffre d’une fracture de la malléole (pronostic : encore 2 mois) ; Gabriele Stefanini est en train de résoudre un problème à l’aine qui l’a empêché de jouer depuis le 8 octobre ; Matteo Martini (absent depuis le 11 octobre) est également absent et les délais s’allongent considérablement. Nardò : Andrea Donda a dû s’arrêter en raison d’un problème fonctionnel à l’épaule droite. Retour possible début décembre. Cento : Dino Bocevski (en pré-saison) et Lorenzo Benvenuti (en milieu de semaine contre Rimini) souffrent tous deux d’une rupture des ligaments croisés du genou gauche. Verona : Vittorio Bartoli a subi une arthroscopie du ménisque externe du genou droit. Treviglio : Bruno Cerella (genou) n’a pas encore joué une seule minute cette saison, hormis des apparitions sur la feuille de match. De plus, il n’a pas encore commencé à s’entraîner avec le groupe.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *