sam. Mai 18th, 2024

Un détail chargé de sens et de symbolisme. La Reine de Tous les Saints portait la Médaille de Séville lors de sa procession dimanche dernier. que le conseil municipal de Séville a décerné à la Francisco Correal en mai 2022.. La corporation Omnium Sanctorum a eu l’amabilité de permettre à l’image liturgique de porter cette distinction, qui appartenait à Paquiño, un voisin de la paroisse et du quartier de La Feria, pendant son séjour dans la rue. Plus précisément, la médaille était visible sur la poitrine délicate et ancienne de la sculpture, tout près de son visage.

Francisco Correal, originaire de La Mancha, était membre de la rédaction fondatrice de cette maisonIl a été membre de la rédaction du Diario de Sevilla en 1999, bien qu’il ait été auparavant rédacteur en chef du Diario 16 Andalucía depuis 1892. Il continue à publier des articles dans ce journal, avec un style particulier qui lui a valu la reconnaissance de différents organismes et institutions.



Le journaliste a reçu la médaille de la ville de Séville le 30 mai 2022.en reconnaissance de son travail et des milliers de chroniques, d’interviews et de reportages publiés. La proposition d’accorder cette reconnaissance a été reprise à l’époque par le maire, Antonio Muñoz, suite à une mobilisation promue par Rafael Valero Fernández de Córdoba, qui a impliqué différentes personnalités à titre individuel, ainsi que des universités, des groupes politiques, des écoles et des confréries.

En outre, ces dernières années, Correal a publié le livre « Comment Séville continue de pleurer… ».une compilation synthétisée de ses articles relatifs aux confréries de notre ville. Publié par Sevilla Press, il s’agit du premier volume consacré à la Semaine Sainte sous la signature de Paquiño, et dans lequel l’expression religieuse de notre ville est reflétée 76 ans après que le Père Ramón Cué l’ait déjà abordée dans ses écrits.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *