jeu. Mai 23rd, 2024

Il s’agit de un culte déjà indispensable dans toutes les confréries de notre ville, et est configuré comme une possibilité de favoriser la proximité du dévot avec l’image et de promouvoir le renforcement spirituel. Cependant, le baiser de la statue n’est pas une pratique ancestrale (à une exception près) par rapport à la longue histoire des confréries, bien qu’elle ait mis un temps considérable à s’implanter dans tout le pays. C’est du moins ce que disent les chroniques.

Cette année a vu l’accomplissement de ni plus ni moins que cent ans depuis la célébration du premier baiser de la Vierge de l’Amparo.la patronne de la paroisse de La Magdalena et l’une des principales dévotions liturgiques de notre ville. Elle est donc antérieure à celle consacrée par la confrérie Macarena à sa douloureuse Vierge deux ans plus tard, en 1925, et que l’on croit être la première à se dérouler dans notre ville. José Manuel Yuste, ancien frère aîné de la confrérie, cite dans un article très intéressant publié dans l’Anuario, qu’il y a tout juste un siècle, la Virgen del Amparo, à l’exception des découvertes documentaires ultérieures, a été l’une des premières images de l’archidiocèse à être exposée lors d’une cérémonie de baisers dévots, plus précisément le dimanche 21 octobre 1923. Ce fait est relaté dans un extrait du journal Le libéral de la veille, où l’on peut lire ce qui suit : « Demain, dimanche 21, de huit heures du matin à une heure de l’après-midi, aura lieu dans l’église paroissiale de La Magdalena le baiser de la Santísima Virgen del Amparo. Le conseil des responsables de sa confrérie demande aux dévots et aux frères et sœurs de la Sainte Vierge de ne pas manquer d’assister à cet acte solennel qui, cette année, est le premier à être célébré ».



Il semblerait qu’avant cette date, les chroniques et les registres indiquent que depuis au moins 1761 -c’est l’exception- la Vierge des Rois s’est tenue en « besamanos » pour les fêtes de la patronne conceptionniste de l’Espagne. Par la suite, la Vierge de Gracia de Carmona a également fait l’objet d’un besamanos au début du XXe siècle, en 1904, et quelques années plus tôt la Vierge de Gracia de Carmona a fait de même en 1904. Virgen de los Reyes de los Sastres, spécifiquement le 25 septembre 1898 tel que rapporté à l’époque El Noticiero Sevillano. Ce premier baiser de la Vierge de l’Amparo a eu lieu dans la chapelle de la Vierge (qui sera bientôt rouverte au culte) après qu’elle a été descendue de sa loge pour être transférée sur l’autel principal, à la veille de la célébration de sa neuvaine habituelle. C’est pourquoi, selon Yuste, il n’y avait pas d’autel habituel pour embrasser la statue de la Viergemais l’occasion a plutôt été saisie pour rapprocher l’image des fidèles, sans aucune disposition ou caractéristique particulière.

Mais ce n’est pas tout : une deuxième cérémonie de baisers a eu lieu cette année-là à la fin de la neuvaine, plus précisément le 12 novembre, comme le rapporte la presse locale et l’annuaire :  » Dans l’édition de l’après-midi du 8 novembre 1923, une nouvelle, plus complète que celle du 20 octobre, décrit la magnificence des services déjà célébrés et de ceux qui doivent encore l’être. Elle annonce notamment la première de la deuxième des coplas dédiées à la Santísima Virgen del Amparo composées par Joaquín Turina dans la Fonction le dimanche 11 et, en ce qui concerne le deuxième besamano, elle convoque les dévots pour le lundi 12 dans l’après-midi : « …les dévots de la Vierge de l’Amparo seront invités au deuxième besamano le lundi 12 dans l’après-midi : « … ».Le lundi 12, de six à huit heures du soir, on embrassera la Sainte Vierge et on distribuera les épingles qu’elle a portées en procession. »

Bien que la cérémonie du baiser ait été interrompue à la fin des années 1960, elle a été relancée en 1983, et depuis lors elle a été postulée comme le portique parfait au mois de novembre, qui apporte inévitablement le nom d’Amparo dans la paroisse de La Magdalena. L’article complet peut être consulté sur le site de la confrérie, ; en cliquant sur ce lien.  

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *