lun. Mai 27th, 2024

Une semaine particulière et intense commence dans le quartier d’El Plantinar. La paroisse se prépare à à la célébration du triduum solennel à San Diego de Alcalále saint patron dont l’église porte le nom depuis son institution en 1971. Plus précisément, le triduum aura lieu les 10, 11 et 12 novembre.

Le les deux premiers jours, vendredi et samedi, débuteront à 18 heures.en commençant par l’exposition et l’adoration de Sa Divine Majesté, la bénédiction et la réserve. À 19 heures, la sainte messe sera célébrée par le révérend père Luis María Jiménez de Cisneros, curé de San Nicolás del Puerto, la ville de Séville où est né le saint. Le dimanche 12 novembre, troisième jour du triduum, elle sera célébrée à midi.



Le Lundi 13 novembre, à sept heures du soir, Fonction solennelle, José Miguel Verdugo Rasco, curé de San Diego de Alcalá. En outre, la chorale polyphonique Nuestra Señora de los Dolores participera avec son accompagnement musical. À la fin de l’office, la relique de San Diego de Alcalá, conservée dans cette paroisse, sera exposée à la vénération des fidèles.

Ses funérailles sont toujours célébrées ce jour-là, en souvenir de la date de sa mort : le 13 novembre 1463. On attribue à sa dépouille mortelle des pouvoirs de guérison miraculeux. Par exemple, le Le roi Henri IV de Castille se rendit sur sa tombe pour demander la guérison de la BeltranejaSelon les chroniques, la demande a été satisfaite. Mais le cas le plus connu est celui de Philippe IIque son fils, le Prince Charlesgravement malade, fit transférer les restes de saint Diego dans la chambre royale afin de le guérir. Ce miracle l’a rendu populaire Lope de Vegal’utilise comme intrigue dans l’une de ses comédies.

Il a été canonisé en 1588, sous le pontificat de Sixte Quint, sous le nom de San Diego de Alcalá, en référence à la dernière ville où il a vécu, Alcalá de Henares.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *