mer. Mai 22nd, 2024

Le collier de l’ordre de Charles III a été l’un des protagonistes de ce mardi 31 octobre, au cours duquel l’Assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution sur le thème de l’égalité entre les hommes et les femmes. Princesse Leonorayant atteint l’âge de la majorité, a prêté serment à l’Assemblée nationale. Constitution espagnole. Au cours de la célébration, au Palais Royal, l’héritière du trône s’est vue remettre ce bijou symbolique, qui est la plus haute reconnaissance civile du pays.

L’ordre qui donne son nom au collier a été créé par Charles III (le Roi éclairé) en 1771 en remerciement de la naissance de son premier petit-fils, qui garantissait la continuité de la dynastie des Bourbons en Espagne. Bien que cette organisation ait été créée en tant qu’ordre de chevalerie, elle a un caractère civil depuis 1847.



L’ordre comporte quatre distinctions : le collier, la grand-croix, la citation à l’ordre du jour et la croix. Le collier est le niveau le plus élevé. Il est réservé à la famille royale, aux chefs d’État et de gouvernement et aux citoyens déjà titulaires de la Grand-Croix. Il peut également être décerné à des ressortissants étrangers qui ont rendu des services particuliers à l’Espagne.

Vendredi saint à Séville

Il revient au Roi d’agir en tant que Grand Maître de l’ordre. Philippe VI a reçu le collier en 1986, à sa majorité. La fonction de grand chancelier est réservée au président du gouvernement, en l’occurrence Pedro Sánchez. Il est notamment chargé de proposer au Conseil des ministres les décrets royaux pour l’attribution des grades de collier et de grand-croix. Tous les titres prévus par l’ordre doivent porter sa signature.

Un bijou d’une telle importance est également présent dans la Semaine sainte à Séville. On peut la voir tous les soirs de la semaine sainte. Vendredi Saint dans l’un des manteaux les plus importants de la célébration religieuse, celui qui contient la Vierge de Montserratl’une des plus belles et des plus précieuses douleurs de la capitale andalouse. La confrérie tire son nom de la sainte patronne catalane, car elle a été fondée par des marchands de textile venus de ces terres pour s’installer dans la capitale andalouse.

Cette pièce a été créée pendant la Semaine Sainte de 1866, alors que cette fête connaissait une résurgence après plusieurs décennies de léthargie. Elle est sortie de l’atelier de l’un des plus éminents brodeurs du XIXe siècle, Patrocinio López. Son schéma de composition est basé sur celui d’un manteau royal, c’est pourquoi il reproduit le collier de l’ordre de Charles III sur son périmètre, sous la forme d’une frette. Cela montre la relation de la confrérie avec la maison royale espagnole.

Outre le collier, le manteau (brodé sur velours bleu) porte également des symboles liés à l’ordre de Charles III. monarchie espagnoleLa fleur de lys, comme les châteaux et les lions, et la fleur de lis, liée à la dynastie des Bourbons et à la monarchie espagnole. Ducs de Montpensier (la petite cour de San Telmo), frères de la corporation. Elle comprend également des croix de la Ordre de Calatrava.

Châteaux et lions

Le collier est composé de certains des symboles décrits, tels que les châteaux, les lions et les trois en chiffres romains en allusion au monarque qui a fondé l’ordre. Au centre se trouve une image de la Immaculée Conceptiondepuis que le roi a placé cette institution sous sa protection. Le manteau est brodé de soies colorées.

Cette pièce, payée par la confrérie (bien qu’à l’époque la légende se soit répandue qu’elle était payée par les ducs de Montpensier), a été changée pour du velours neuf en 1900, suite à un incendie dans le paso de palio. L’intervention suivante a eu lieu en 1969, dans l’atelier des neveux et nièces de l’artiste. José Caro. Enfin, en 1994, un nouveau support a été placé dans l’atelier de Piedad Muñozd’Albaida del Aljarafe. Récemment, une dentelle dorée a été ajoutée, réalisée avec la technique de la dentelle aux fuseaux par l’artisan sévillan. Alfonso Aguilar.

Un manteau unique qui mérite d’être contemplé l’un des plus beaux jours de la Semaine Sainte et avec l’une des confréries les plus romantiques de tous ceux qui font une procession pénitentielle dans les rues de Séville à l’occasion de cette fête religieuse.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *