ven. Juil 12th, 2024

La Fanfare Symphonique Municipale de Séville propose ce samedi le concert Bendita Tradición (Tradition bénie) à l’occasion du Congrès National des Costaleros qui se tient à Séville. Le concert débutera à 21 heures dans l’église de San Juan de la Palma, siège canonique de la Hermandad de la Amargura.

Lors du concert, le groupe dirigé par Francisco Javier Gutiérrez interprétera les marches suivantes : Hermanos Costaleros (Abel Moreno), Amarguras (Font de Anta), Esperanza Macarena (Pedro Morales), Virgen del Valle (Gómez-Zarzuela), Coronación de la Macarena (Pedro Braña), Pasan los Campanilleros (López Farfán), Valle de Sevilla (José de la Vega) et La Estrella Sublime (López Farfán).



Le présentateur de l’événement sera Alejandro Ollero, un important contremaître de Séville qui, au cours de ses 47 années de travail, a parcouru les pasos de la Virgen del Dulce Nombre, Madre de Dios de La Palma et Quinta Angustia. Il a également passé quarante-cinq ans devant le palio de la Amargura, qu’il a marqué de sa démarche. Il est un érudit sur le sujet des costaleros, avec plusieurs publications et articles sur le sujet. Il est intervenu lors d’innombrables conférences dans toute l’Espagne. Il a été le promoteur et le coordinateur général de ce congrès national des « Capataces y Costaleros ».

Le programme de ce concert rappelle les marches sur lesquelles la nouvelle génération de costaleros a commencé à travailler il y a 50 ans. Il s’agit d’une date à retenir car elle marque la naissance des « cuadrillas » non professionnelles. Le répertoire a été sélectionné par Francisco Javier Gutiérrez Juan, directeur de l’orchestre symphonique municipal de Séville et musicien de renommée internationale.

Bien que les premières données dont nous disposons sur les marches processionnelles datent du XIXe siècle, c’est à partir du XXe siècle que l’on assiste à un tournant dans la musique processionnelle, qui coïncide avec le développement de l’art des costaleros de « marcher » sur les images. Vers les années 1970, des marches ont commencé à être créées et sélectionnées pour accompagner ces mouvements. Ainsi, des marches spécifiques ont été créées et choisies pour une image ou une autre, et plus encore, pour des moments et des lieux particuliers afin que l’ensemble de la procession soit harmonieux.

Pour le concert de ce samedi, le programme prévoit une sélection de marches processionnelles que l’on peut qualifier de « marches classiques », la marque de fabrique de la Banda Sinfónica Municipal de Sevilla.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *