lun. Mai 27th, 2024

L’Olimpia Milan est déjà à Madrid, où ce soir au WiZink Center ils entreront sur le terrain pour la quatrième journée de la saison régulière de l’EuroLeague contre les champions en titre du Real Madrid. L’équipe de Chus Mateo a entamé le championnat de la meilleure des manières et son tableau de chasse est de 3-0, tandis que celui de la Liga Endesa est de 5-0 : l’équipe de Messina a le coefficient de difficulté le plus élevé que la saison puisse présenter à l’heure actuelle. Ne pouvant toujours pas compter sur Billy Baron et Maodo Lo, blessés, Messina ne choisira les 12 joueurs qu’il enverra sur le terrain qu’en cas d’imminence d’un match à deux balles. Le Real sera privé d’Alocen et probablement d’Abalde, déjà absent lors de la victoire contre le Zalgiris (93-79). Le match est prévu à 20h45, retransmis en direct par SkySport et DAZN. Messina a écarté Giordano Bortolani et Guglielmo Caruso pour le turnover.

Couverture en direct.

4ème trimestre – Trois fautes de Milano en 36″ dont la quatrième de Hall. Llull attaque Tonut et s’envole vers le fer +8 à 31′. Triple de Llull à 8’32 », mais c’est la défense madrilène qui fait dévier Olimpia 72-61. Deuxième défi pour Mateo et c’est reparti avec le deuxième triple de Llull +14. Perdu par Poythress, un autre lob pour Poirier. Avec 6’36 » stop and shoot de Voigtmann pour -14. Olimpia rate quatre tirs dans la même action, et Fernadez fait ses adieux avec un triple. Melli’s est craché par le fer 80-63 à 35′ (13-2 dans le quart-temps) et un temps mort arrive. Panier de Pangos à 4’35 ». Un autre alley-oop pour Poirier, Voigtmann fait son point sur le plan offensif 82-67 à 3’17 ». Hezonja s’envole également sur un alley-oop, Melli perd le contrôle de l’attaque. Flaccadori marque deux points à mi-distance à 2’00 » de la sirène finale. Campazzo réalise sa neuvième passe décisive pour Hezonja. Joli crochet de Kamagate, Hezonja ajoute deux points dans la dernière minute avec la dixième passe de l’Argentin. Fin de la course 88-71.

Le commentaireOlimpia Milano à deux visages celui vu ce soir au WiZink Center. La première mi-temps a été brillante, le Real ne trouvant pas la faille dans la défense de l’EA7, presque toujours attentif à chaque action, même si en attaque il n’a pas repris toutes les bonnes choses produites dans sa moitié de terrain. Les rotations espagnoles sont plus variées, le rythme permet à la fin du deuxième quart-temps une récupération sur laquelle Llull appose sa signature. L’affrontement se précipite en deuxième mi-temps : Melli et Ricci sont presque des ectoplasmes, Pangos et Mirotic ne suffisent plus comme un Sheilds de 32’26 » sur le terrain. Des espaces se sont ouverts, permettant à Llull de tirer de l’arc et à Poirier de s’envoler dans des alley-oops jusqu’à l’ennui. Les (rares) remplacements permettent de constater des disparités peu pratiques. Messina insiste sur un groupe réduit, Mateo répond avec 8 joueurs entre les 25′ de Yabusele et les maigres 18′ de Musa. Un choix qui s’est avéré payant face à l’Olympiacos truffé de blessés, mais pas ce soir. On craint que pour Olimpia, le Real soit injouable pour longtemps.

3ème quart-temps – Tavares à la 21′, réponse de Shields à trois points à la 22′ pour commencer la reprise. Triple de Campazzo mais deux lancers francs de Shields portent le score à 47-47. Le Real s’échappe avec Tavares et Campazzo ; entre les deux, une faute n’est pas sifflée en faveur de Mirotic, et Messina reçoit un avertissement technique. Musa manque le lancer franc à 7’25 » et Mirotic raccourcit. Tavares manque son tir à 3″. Pangos échappe à Yabusele : deux lancers francs à 6’57 » 51-51. Pénétration gagnante de Musa ; perdue par Voigtmann, et Pangos arrête la contre-attaque avec une faute, sa troisième. Pick’n’roll Campazzo-Tavares +4 puis le Capverdien commet sa quatrième faute. Melli obtient deux lancers francs pour la faute de Yabusele, mais se retrouve à 0/2. Faute en attaque de Campazzo, qui porte Madrid à +6 à 4’53 » et c’est le temps mort. Poirier marque sur le alley-oop servi par Campazzo, idem pour Poythress déclenché par Shields 59-53. 2/2 par Campazzo pour +8 à 3’50 ». Passes de Poythress qui déjoue une contre-attaque, et encore un lob pour Poirier servi par Rodriguez +10. Temps mort messin à 3’11 ». Poythress fait repartir le tableau d’affichage de Milan. Mirotic revient sur le terrain avec un œil au beurre noir à 2’00 ». Quatrième faute de Flaccadori, pour un trois points de Hezonja, +11. Mirotic obtient deux lancers francs à 1’28 » 2/2. Hall raccourcit avec un gros jeu, temps mort de Mateo à 53″. Libre pour Poirier 1/2. Tonut laisse Llull en place et marque. Fernandez au buzzer ne répond pas à Llull, 30′. 67-61.

2ème trimestre – Hezonja ouvre le deuxième quart-temps avec deux points ; Devon Hall réplique par un eurostep à 11′. Llull abandonné dans le coin met un triple 24-27. L’instant replay pour une balle contestée fait perdre quelques minutes, puis Mirotic avec patience a l’espace pour prolonger. Rodriguez raccourcit de deux, puis il y a un fumble de Flaccadori à 6’40 ». Melli commet une deuxième faute, Pangos obtient un rebond en défense, le Real manque deux fois le panier décisif. Mirotic échappe à Hezonja, qui revient immédiatement à 28-31 à 15′. Passe et balle perdue pour Rudy Fernandez, puis temps mort. Faute de Hezonja sur Mirotic, qui obtient deux lancers francs à 4’32 » 1/2 mais sur l’erreur Sheilds fait 28-34. Pangos coupe la défense des Blancos en deux avec une feinte +8. Llull obtient deux lancers francs mais Messina prend un temps mort à 3’34 ». Mateo fait entrer Ndiaye sur le terrain, car Poirier a trois fautes sur lui. Llull réussit des lancers francs, Devon Hall fait un triple d’urgence à 24″ +9. Ndiaye marque deux lancers francs. Pangos attaque, Campazzo commet une faute et les deux tombent, l’Argentin craignant pour son genou, mais sans dommage. Deuxième défi pour Mateo à 2’21 », mais il abandonne, ballon Olimpia. Le Real ne semble pas trouver la faille dans la défense d’Armani, mais Llull réussit un triple impossible 35-39. Technique pour un flopping sur Campazzo, Shields ne fait pas le libre. Cependant, il attaque le fer avec décision et le +6 à 1′ de la mi-temps est un temps mort pour Mateo. Deck marque sur l’une des rares mauvaises défenses d’Olimpia de la première mi-temps ; Hall obtient une faute en attaque, Mirotic la seconde en défense. Musa dans la lunette avec 21.1″ 2/2. Temps mort pour Messina. Yabusele envoie Shields sur la ligne avec 5.3″ 1/2. Rodriguez et Hines sur le terrain, et Llull au buzzer place la bombe qui exalte le WiZink Center. Aux 20′ 42-42. 11 Llull, 8 Deck ; 11 Shields, 9 Mirotic.

1er trimestre – Triple de Campazzo à 8’55 » pour débuter la soirée. Arrêt de Melli sur Deck, contre-attaque de Voigtmann pour Mirotic 3-2. Shields dépasse en 7’22 », réponse rapide de Musa 5-4. Le triple de Pangos fait mal, Milano est très concentré, Shields à la ligne 2/2 +4. Interception de Mirotic, qui marque de l’autre côté avec l’aide de Melli. Le Deck se raccourcit et Yabusele avec 5’05 » met le triple pour 10-11. La deuxième balle consécutive d’Olimpia arrive et le temps mort est providentiel. Pick’n’roll Campazzo-Tavares, layup en réponse de Shields et contre-break de Deck à 4’00 » 14-13. Voigtmann +1 Olimpia sur un rebond d’attaque. Deuxième faute de Tavares, Poirier entre en jeu. Deck avec 3’05 » marque mais Voigtmann augmente l’avance depuis l’arc 16-18. Deux lancers francs pour Hall à 94″ 2/2, +4. Longs moments où l’attaque du Real souffre de la défense milanaise, alors que Flaccadori marque +6 à mi-distance. Temps mort de Mateo à 60″. Triple de Rodriguez sur le layup de Hines au rebond offensif. Avec 2,1″ sur le rebond offensif madrilène, faute de Poirier, qui obtient la pénalité. Lancer franc de Flaccadori. 19-25 à 10′. 8 balles perdues Madrid contre 3 Milan.

Préparation du match.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *