dim. Avr 14th, 2024

En matière de comptes publics, l’Italie est souvent le maillot noir de l’Europe. Les deux dernières années ne font pas exception, comme le confirment les chiffres publiés aujourd’hui par Eurostat pour 2022 et le deuxième trimestre 2023.

Le déficit public de l’Italie s’est élevé à 5,4 % du PIB au deuxième trimestre. en forte baisse par rapport aux 11,3 % du premier trimestre. L’Italie a le deuxième déficit le plus important de la zone euro, derrière la Grèce (5,1 %) et au-dessus de l’Espagne (5,1 %). Dans la zone euro, le déficit s’est réduit à 2,9 %, contre 4,3 % au premier trimestre. Avec l’Italie, neuf pays de l’UE ont enregistré un déficit supérieur au plafond de 3% prévu par le Traité au cours du deuxième trimestre. Il s’agit de l’Espagne (8,5%), de la France (5,1%, de l’Italie 5,4%), de la Pologne (4%), de la Roumanie (4,4%), de la Slovénie (3,7%) et de la Slovaquie (4,1%). Les autres sont toujours en déficit, à l’exception de la République tchèque, du Danemark, de l’Estonie, de l’Irlande, de la Grèce (d’un déficit de 9,6% au 1er trimestre), de la Croatie, de la Lettonie, de la Lituanie, du Luxembourg, des Pays-Bas, du Portugal et de la Suède.

À la fin du deuxième trimestre 2023, le ratio dette/PIB  dans la zone euro s’est établi à 90,3 %, contre 90,7 % à la fin du premier trimestre 2023. Dans l’UE également, le ratio a diminué de 83,4 % à 83,1 %.. Ceci contraste avec l’Italie, qui est passée de 140,9 au premier trimestre à 142,4 au deuxième trimestre.  

Lire aussi:  Social. Les coopératives créent 3 000 emplois à partir de biens confisqués aux mafias

Le déficit de l’Italie était le plus élevé de l’UE en 2022 et représentait 8 % du PIB,  contre 8,8 % en 2021. Dans la zone euro 19, il est passé de 5,2 % du PIB en 2021 à 3,6 %. Dans l’UE, il est passé de 4,7 % du PIB à 3,3 %. Après l’Italie, on trouve la Roumanie (6,3 %), la Hongrie (6,2 %) et Malte (5,7 %). Douze pays ont dépassé le plafond de 3 % du PIB.

La dette publique de l’Italie, qui s’élève à 2 800 milliards d’euros, est tombée à 141,7 %,  contre 147,1 % en 2021, ce qui en fait le deuxième pays de l’UE derrière la Grèce (172,6 %). Dans la zone euro 19, elle était de 91% (en baisse par rapport à 94,8% en 2021). Dans l’UE, il est de 83,5 % (contre 87,4 %). La baisse du ratio est due à la croissance économique, qui a été supérieure à l’augmentation de la dette. Le ratio dette/PIB le plus bas est celui de l’Estonie (18,5 %), suivi de celui de la Bulgarie (21,5 %).

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *