lun. Mai 20th, 2024

Pas de place pour le débat. Quelques heures après l’invitation de l’évêché de Huelva à la Virgen del Rocío à participer à la Magna de Huelva en 2025, l’évêque de Huelva a déclaré qu’il n’y avait pas lieu de débattre. Virgen del Rocío participer à un procession magna dans la capitale Huelva en 2025, la Hermandad Matriz de Almonte a exclu cette possibilité. La raison, « les caractéristiques extraordinaires de sa dévotion ».. Néanmoins, la société déclare « une formule de participation différente ». à un tel acte.

Les confréries invitées (26 au total) avaient un mois pour confirmer leur présence. La réponse de la Matriz a été immédiate. Une réponse plus que prévisible, connaissant les particularités du culte de la Blanca Paloma et la dévotion profondément enracinée des habitants d’Almonte.



Dans un communiqué envoyé lundi soir, l’Hermandad Matriz remercie la Commission du Diocèse de Huelva qui organise la Magna Mariana, préparée pour septembre 2025, pour cette invitation. Elle ratifie également le soutien de la corporation Almonte à cette « importante initiative diocésaine ».

Sans quitter Almonte

Il a ensuite confirmé « l’impossibilité pour l’image de la Virgen del Rocío de participer à une si grande procession, pour toutes les raisons pour lesquelles il est impossible que l’image de la Virgen del Rocío participe à la procession ». les caractéristiques extraordinaires de sa dévotion« . Il convient de rappeler que la Blanca Paloma n’a jamais quitté la commune d’Almonte. Lorsqu’elle quitte le sanctuaire, c’est pour traverser le village à la Pentecôte ou lors d’occasions extraordinaires, pour les transferts vers la ville dont elle est la patronne et pour la procession, avec les atours de la reine, dans la ville de Huelva la semaine précédant son retour au marais.

Aucun moyen de transport n’a été utilisé pour ces transferts, qui ont toujours été effectués sur les épaules des habitants d’Almonte. C’est pourquoi, lors de son dernier séjour dans la commune, il a attendu la fin des restrictions dues à la pandémie de Covid pour retourner au marais, car la crise sanitaire coïncidait avec sa présence dans la paroisse d’Almonte.

Néanmoins, le Matriz a demandé à la commission « d’être disponible pour étudier une autre formule de participation à cette grande procession mariale, témoignant de l’importance de la dévotion à Santa María del Rocío dans notre diocèse de Huelva ». Cette formule pourrait se traduire par la présence du Simpecado de la Matriz dans la procession, comme cela s’est déjà produit lors d’autres événements auxquels la corporation a été invitée.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *