mar. Mai 28th, 2024

Une soirée avec une saveur du Jeudi Saint sur la Plaza de los Carros. La Vierge du Rosaire, l’exceptionnelle Vierge douloureuse, est déjà à Santo Tomás de Aquino, rue San Vicente, pour la célébration du septénaire solennel en son honneur, un culte itinérant qui est consacré chaque année dans un lieu spécifique de sa paroisse. Pour l’occasion, la Vierge a été portée sur les épaules de ses frères et sœurs sous le dais emblématique du rosaire de l’aube, qui l’abrite à l’aube de la fête de la Toussaint.

Accompagné, comme une nouveauté à l’aller, par le Orchestre de la Croix-Rouge, à un niveau très élevé, la statue a fait le tour de l’Alameda et de San Lorenzo, en empruntant des rues comme Conde de Torrejón et Santa Ana, lieux attractifs pour les confréries. La procession, surtout dans la première, a laissé un air de Semana Santa absolue, une image d’un autre temps au son du Cristo de Vera Cruz (un répertoire de dix, une fois de plus). La Vierge, fantastiquement habillée par Joaquín Gómez, retournera dans son temple le 1er novembre.



Le septennat solennel commencera le dimanche 22 octobre et durera jusqu’au samedi 28. Le dimanche 29, la fonction principale de l’Institut, qui sera présidée par l’archevêque de Séville, José Ángel Saiz.

À la fin du septénaire, la Vierge restera deux jours de plus dans l’église du couvent. 1er novembre, solennité de la Toussaint, elle partira comme d’habitude dans le Rosaire de l’Aurore. à 7 h 45, avec l’itinéraire suivant : San Vicente, Plaza de San Antonio de Padua, Marqués de la Mina, Alcoy, Eslava, Plaza de San Lorenzo, Conde de Barajas, Trajano, Alameda de Hércules, Amor de Dios, Conde de Torrejón, Feria et Capilla de Monte-Sión.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *