jeu. Mai 23rd, 2024

La hermandad de la Milagrosa remettra en jeu le prix de journalisme « Carlos Schlatter » de la Cofrade de Séville en 2023.Ce prix, qui avait été interrompu avec l’arrivée de la pandémie, sera à nouveau décerné le samedi 25 novembre. C’est ce qu’a confirmé le frère aîné, Javier de Martos, lors de sa visite sur le plateau de Sentir Cofrade sur PTV Sevilla.

Ce prix journalistique a été décerné pour la première fois en 2009, et a été décerné au directeur adjoint de cette maison, Carlos Navarro Antolín. Depuis, de nombreux professionnels de l’information ont reçu cette distinction, comme Luis Baras, Irene Gallardo, Víctor García-Rayo ou Paco Robles, ainsi que différents programmes, comme la Cruz de Guía de Cadena SER. Ce prix honore la mémoire de Carlos Schlatter, fondateur de la légendaire émission de radio Saeta, la plus ancienne de toutes les confréries sévillanes.



La confrérie a décerné le dernier prix au cours de l’année académique 2020-2021, en le divisant en différentes catégories. À cette occasion, l’équipe d’El Palermasso, dirigée par Antonio Garrido, a reçu le prix pour avoir « diffusé les valeurs de notre Semaine sainte de manière humoristique ». En outre, de manière extraordinaire, un prix a été décerné « pour le grand travail de diffusion de notre Semaine Sainte, à toutes les Confréries de Séville, au Conseil des Confréries et des Guildes et à toutes les Cofrades Media de Séville qui ont permis d’apporter une Semaine Sainte dans chaque foyer ». Les gagnants seront annoncés prochainement. pour l’édition 2023, qui sera la treizième depuis sa création.

Un autre type d’extraordinaire

Par ailleurs, le frère aîné a également souligné différents aspects de la procession extraordinaire de la Vierge du Rosaire le samedi 28 octobre, à l’occasion de la remise de la Grenade d’Or par l’Ordre Hospitalier de San Juan de Dios. Selon les termes du représentant, la Vierge « présentera une statue qui rappellera sa première procession il y a 25 ans ».mais d’une manière différente ». Il a également confirmé qu’à un moment donné du voyage de retour, une fois la messe terminée, l’orchestre « CordoPhonia » jouera une marche processionnelle avec le dais en mouvement. Actuellement, ce groupe, qui interprète ses compositions avec des instruments classiques espagnols à cordes telles que les guitares, a dans son répertoire des marches telles que Virgen de las Aguas, Amertume, L’étoile sublimee o Soleá, donne-moi ta main.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *